Berliner TageBlatt - La majorité des décès liés à une grossesse aux Etats-Unis sont évitables

Börse
DAX 0.64% 14447.68
TecDAX 0.69% 3046.9
SDAX 0.43% 12272.56
MDAX 0.67% 25527.89
Euro STOXX 50 0.73% 3963.36
Goldpreis 1.46% 1774.3 $
EUR/USD 0.39% 1.0375 $
La majorité des décès liés à une grossesse aux Etats-Unis sont évitables
La majorité des décès liés à une grossesse aux Etats-Unis sont évitables / Foto: © AFP

La majorité des décès liés à une grossesse aux Etats-Unis sont évitables

Quatre décès sur cinq liés à une grossesse pourraient être évités aux Etats-Unis, selon un rapport publié cette semaine par les autorités sanitaires du pays, qui enregistre un taux de mortalité maternelle très élevé, notamment chez les femmes noires.

Textgröße:

L'étude a analysé le cas d'environ 1.000 femmes, décédées entre 2017 et 2019 du fait de leur grossesse ou de complications y étant liées, jusqu'à un an après l'accouchement.

"Ce rapport dépeint une image bien plus claire des décès liés aux grossesses dans ce pays", a déclaré Wanda Barfield, responsable au sein des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), principale agence sanitaire fédérale du pays.

Quelque 22% des décès sont survenus durant la grossesse, 25% le jour de l'accouchement ou dans la semaine suivante, et 53% jusqu'à un an après.

La première cause identifiée, dans 23% des cas, était un problème de santé mentale (dont suicide ou overdose), suivi par une hémorragie (14%) ou des problèmes cardiaques (13%).

Les décès ont été analysés par des comités d'experts au niveau local -- composés de gynécologues, de représentants d'associations, de santé publique, etc. -- chargés de formuler des recommandations.

Ces comités avaient accès à "diverses informations afin de comprendre les circonstances entourant chaque décès" et ainsi pouvoir par exemple "déterminer un lien entre un suicide ou une overdose et la grossesse", a expliqué à l'AFP David Goodman, des CDC.

La grossesse ou ses suites peuvent par exemple aggraver une maladie mentale, rendre difficile l'accès aux traitements psychiatriques, ou encore causer des douleurs conduisant à la prise de substances ou l'auto-mutilation.

Un décès a été considéré comme "évitable" s'il existait "au moins une chance" qu'il soit évité grâce à "un ou plusieurs changements raisonnables" au sein du système de soin, ou de la part de la patiente ou de sa communauté.

Parmi les mesures recommandées: un meilleur accès à l'assurance santé, une amélioration des soins pré- et post-nataux, mais aussi de meilleures solutions de transport afin de pouvoir accéder aux soins nécessaires.

Le taux de mortalité maternelle est en hausse aux Etats-Unis depuis des années, et il est aujourd'hui l'un des pires parmi les pays industrialisés.

Il s'élevait en 2020 à 23,8 décès pour 100.000 naissances, selon des données publiées en février. Un chiffre qui recouvre de fortes inégalités: ce taux était par exemple de 55,3 décès chez les femmes noires, contre 19,1 chez les femmes blanches.

W.Lapointe--BTB