Berliner TageBlatt - L'Ukraine pleure le ministre de l'Intérieur et ses collègues

Börse
DAX -0.16% 15320.88
SDAX -1.23% 13229.76
Euro STOXX 50 0.09% 4209.31
TecDAX -0.23% 3300.88
MDAX -0.49% 29179.03
Goldpreis 0.22% 1883.7 $
EUR/USD 0% 1.0731 $
L'Ukraine pleure le ministre de l'Intérieur et ses collègues
L'Ukraine pleure le ministre de l'Intérieur et ses collègues / Foto: © AFP

L'Ukraine pleure le ministre de l'Intérieur et ses collègues

Sept cercueils des victimes d'un crash d'hélicoptère, parmi elles le ministre de l'Intérieur ukrainien, ont été posés soigneusement samedi dans le hall d'un bâtiment du centre de Kiev par des militaires en tenue de cérémonie au son d'une trompette, tandis que le pays entier leur rendait hommage.

Textgröße:

Des citoyens vêtus de noir s'étaient pressés auparavant place Maïdan, une rose à la main, pour dire adieu au ministre de l'Intérieur ukrainien Denys Monastyrsky et ses collègues, tués dans l'accident d'un Super Puma EC-225 (Airbus Helicopters) qui s'est écrasé mercredi matin à Brovary, près de Kiev.

"Ils n'avaient pas été brisés par la guerre et ils ne permettaient pas que d'autres qu'eux le soient", a déclaré le responsable de la cérémonie en s'adressant à des centaines de personnes dont des membres du gouvernement.

C'était lui aussi qui avait organisé la distribution d'armes alors que les forces russes approchaient de la capitale, a-t-il souligné.

"Gloire à l'Ukraine !", a lancé le responsable, les centaines de participants à la cérémonie répondant en écho: "Gloire à nos héros !"

Le président Zelensky et sa femme Olena Zelenska étaient arrivés à la cérémonie vêtus de noir, portant des bouquets de fleurs, pour réconforter les familles des victimes.

- "Nous devons aller de l'avant" -

Les membres des familles des victimes se tenaient devant les cercueils enveloppés dans des drapeaux ukrainiens, jaune et bleu, auprès de portraits des tués dans l'accident. Plusieurs d'entre eux pleuraient.

"L'Ukraine perd chaque jour ses meilleurs fils et filles", a déclaré sur les réseaux sociaux Volodymyr Zelensky à l'issue de la cérémonie.

Il avait qualifié la peine des Ukrainiens d'"indicible" après le crash qui avait touché une école maternelle et dans lequel avaient péri outre le ministre de l'Intérieur, son adjoint Ievgueni Ienine et le secrétaire d'Etat à l'Intérieur Youriï Loubkovytch, parmi d'autres.

Les responsables ukrainiens, comme le Premier ministre Denys Chmygal sur Telegram, ont qualifié de "grande perte" la mort de Denys Monastyrsky, 42 ans, un ancien avocat qui avait rallié le parti de Volodymyr Zelensky avant d'être nommé à l'Intérieur en 2021.

Parmi les victimes se trouvait également un photographe, Mykola Anatsky, 34 ans, qui se rendait avec le ministre de l'Intérieur vers la ligne de front.

"Kolya était un garçon extrêmement aimable et intelligent. Il aurait pu faire encore beaucoup pour l'Ukraine", a dit son ancienne maîtresse d'école, Lioudmila Zakharenko, 53 ans, racontant que le photographe avait une fille encore bébé.

"Ça fait peur car les meilleurs s'en vont", a-t-elle ajouté, essuyant quelques larmes.

Un officier des services de renseignement, Ilya Samoïlenko, prisonnier des Russes après la chute de Marioupol et échangé depuis, a estimé que la perte de ces responsables était "énorme".

"Nous sommes en guerre. Les personnes responsables du renforcement et de l'organisation de nos défenses ont une importance critique", a rappelé auprès de l'AFP ce vétéran qui a perdu un oeil et un bras dans la défense de Marioupol au printemps.

"Nous pouvons prendre deux jours et faire notre deuil", a ajouté M. Samoïlenko à la fin de la cérémonie. "Mais nous devons continuer. Nous devons aller de l'avant".

Dehors, des drapeaux ukrainiens et européens en berne flottaient au vent, tandis que les routes d'accès au centre étaient bloquées par des obstacles anti-char et que des forces de sécurité patrouillaient dans les rues adjacentes désertes.

H.Seidel--BTB