Berliner TageBlatt - Des milliers de manifestants dans des villes européennes dénoncent l'invasion russe de l'Ukraine

Börse
Euro STOXX 50 0.54% 3942.62
TecDAX 0% 3043.52
MDAX 0.54% 25604.18
Goldpreis 0.44% 1809.4 $
DAX 0.74% 14370.72
SDAX 0.28% 12326.4
EUR/USD -0.14% 1.0545 $
Des milliers de manifestants dans des villes européennes dénoncent l'invasion russe de l'Ukraine
Des milliers de manifestants dans des villes européennes dénoncent l'invasion russe de l'Ukraine / Foto: © AFP

Des milliers de manifestants dans des villes européennes dénoncent l'invasion russe de l'Ukraine

Des milliers de personnes ont manifesté dimanche pour le deuxième jour consécutif dans de nombreuses villes européennes, pour dénoncer l'invasion russe de l'Ukraine.

Textgröße:

A Bruxelles, environ 5.000 personnes, selon la police, sont descendues dans la rue, brandissant de nombreux drapeaux ukrainiens.

"Russes, rentrez chez vous!", scandait la foule. "Stop à la guerre", "Europe, sois courageuse, agis maintenant", pouvait-on lire sur des pancartes brandies par les protestataires. Certains manifestants portaient des fleurs jaunes assorties de rubans bleus.

A Toulouse, dans le sud-ouest de la France, ville jumelée avec Kiev, les manifestants ont défilé derrière une grande bannière jaune et bleu, brandissant des portraits du président russe tachés de rouge et proclamant "Stop Poutine assassin".

Représentant le ciel de l'Ukraine, un nuage de toile bleue de cinq mètres sur cinq a été déployé par des manifestants, appelant à "fermer l'espace aérien", au cri de "Protégeons le ciel de l'Ukraine".

Dans le nord de la France, quelque 5.000 personnes se sont rassemblées en soutien à l'Ukraine devant le mémorial de Caen, spécialisé dans le Débarquement allié de 1944 en Normandie.

Le drapeau ukrainien a été hissé et de nombreuses personnes présentes arboraient les couleurs bleu et jaune du drapeau ukrainien, a constaté une journaliste de l'AFP.

"Peuple d'Ukraine, on ne vous lâchera pas! Démocratie, liberté, paix", pouvait-on lire sur une pancarte.

- "Fermez le ciel, pas les yeux" -

En Espagne, des manifestations se sont déroulées à Madrid, Barcelone (nord-est) et dans d'autres villes pour exiger la fin de l'invasion russe de l'Ukraine.

De nombreux drapeaux bleus et jaunes ont flotté sur la place centrale de Catalogne à Barcelone, où environ 800 personnes selon les autorités se sont rassemblées avec des banderoles sur lesquelles on pouvait lire "Fermez le ciel, pas les yeux", "Otan, protégez le ciel d'Ukraine" ou "Arrêtez Poutine, arrêtez la guerre".

"Ils attaquent, détruisent et tuent des civils sans raison", a déclaré à l'AFP Natalia Brodovska, une avocate ukrainienne de 45 ans qui vit en Espagne depuis huit ans.

"C'est horrible, nous ne pouvons ni dormir ni manger. Je pense que tous les Ukrainiens ressentent cela. Mais la situation de mon peuple qui est en Ukraine est bien pire", a-t-elle ajouté.

A Belgrade, des centaines de personnes se sont rassemblées pour exprimer leur soutien à l'Ukraine, deux jours après une manifestation en faveur du président russe Vladimir Poutine et de l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

"Nous voulons sauver la face de Belgrade car ce qui s'est passé vendredi (le rassemblement pro-russe) est vraiment une honte", a déclaré à l'AFP Zdravko Jankovic, un mathématicien de 46 ans.

Une centaine de personnes se sont également rassemblées dimanche à Skopje, capitale de la Macédoine du nord, pour exprimer leur soutien à l'Ukraine.

Samedi, des milliers de manifestants étaient déjà descendus dans les rues à Paris, New York, Rome ou Zürich, pour dire "stop" à la guerre et protester contre l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

M.Odermatt--BTB