Berliner TageBlatt - Open d'Australie: Djokovic passe, mais dans la douleur

Börse
SDAX -0.77% 13289.8
Euro STOXX 50 0.08% 4208.82
Goldpreis 0.93% 1883.7 $
TecDAX -0.14% 3303.92
DAX -0.09% 15332.51
MDAX -0.3% 29233.75
EUR/USD -0.13% 1.0717 $
Open d'Australie: Djokovic passe, mais dans la douleur
Open d'Australie: Djokovic passe, mais dans la douleur / Foto: © AFP

Open d'Australie: Djokovic passe, mais dans la douleur

C'est en serrant les dents très fort pour contenir la douleur émanant de sa cuisse gauche que Novak Djokovic s'est qualifié jeudi pour le troisième tour de l'Open d'Australie, qui a perdu sa tête de série N.2, Casper Ruud, au lendemain de l'élimination de Rafael Nadal.

Textgröße:

. Djoko bobo

Très diminué jeudi soir par une blessure à la cuisse qui le handicape depuis une dizaine de jours, Djokovic a réussi à battre le Français Enzo Couacaud (191e mondial) 6-1, 6-7 (5/7), 6-2, 6-0.

Mais son comportement sur le court, avec un temps mort médical, de multiples grimaces, des courses avortées, des tentatives évidentes d'écourter des points, est inquiétant avant d'affronter le Bulgare Grigor Dimitrov (28e) dans sa quête d'égaler le record de 22 titres du Grand Chelem détenu par Nadal.

"Il faut rendre hommage à Enzo qui a su pousser le match à un quatrième set", a commenté le Serbe en refusant de s'étendre sur sa blessure.

Dans les faits, et malgré un score flatteur dans les deux derniers sets, il a laissé apparaître sa nervosité lorsqu'il a soudain réclamé à l'arbitre l'expulsion d'un spectateur trop bruyant à son goût.

"Il y a un gars, saoûl comme un cochon, qui me provoque depuis le premier point. Qu'allez vous faire ? Pourquoi ne demandez-vous pas à a la sécurité de le faire sortir ?" a demandé le Serbe à l'arbitre à 2-0 dans le quatrième set. Les quatre fauteurs de trouble ont effectivement été expulsés durant le changement de côté suivant. Et "Djoko" a bouclé le match.

. Australian Open étêté

Ruud, 3e mondial et finaliste du dernier US Open, sur dur également, a sauvé quatre balles de match avant de finalement s'incliner face à l'Américain Jenson Brooksby (39e) 6-3, 7-5, 6-7 (4/7), 6-2.

Si bien qu'en l'absence également de Carlos Alcaraz, pour la quatrième fois seulement depuis 1985 un tournoi du Grand Chelem sera privé des trois meilleurs mondiaux dès le troisième tour, après Roland-Garros 1990 (Lendl, Edberg, Becker) et les Open d'Australie 1999 (Sampras, Rios Corretja) et 2002 (Hewitt, Kuerten, Agassi).

"Casper est un guerrier, mais j'avais confiance en mon jeu et je suis venu tenter ma chance à fond. Je suis très fier de la force mentale dont j'ai fait preuve après avoir perdu le troisième set", a commenté Brooksby qui participe, lui, à son tout premier Majeur australien, à 22 ans.

Effectivement, Ruud a sauvé trois balles de match à 5-3 dans la troisième manche qu'il a finalement remportée. Mais l'Américain a rapidement repris le dessus et ruiné les espoirs du Norvégien de devenir N.1 mondial à l'issue du tournoi.

. Arbitre secouée

"Je n'ai jamais vu un aussi mauvais arbitre, vous regardiez les oiseaux ?", s'est emporté le Français Jérémy Chardy en s'adressant à l'arbitre allemande de son match contre Daniel Evans (30e).

Il lui reprochait d'avoir tardé à voir qu'une balle était tombée de sa poche, estimant que ce retard lui avait coûté un break et le premier set.

Le Français de 35 ans s'est finalement logiquement incliné face au Britannique 6-4, 6-4, 6-1.

. Ambitions confirmées

Tout s'est très bien passé en revanche pour la Française Caroline Garcia (4e), qui a battu la Canadienne Leylah Fernandez (40e) 7-6 (7/5), 7-5 en se montrant supérieure en agressivité.

"Remporter le premier set, c'était un peu un hold up parce qu'elle a toujours été devant et qu'elle gagnait ses jeux de service plus facilement que moi", a reconnu la Française de 29 ans qui affrontera samedi l'Allemande Laura Siegemund (158e) pour une place en huitièmes de finale.

Idem pour la Bélarusse Aryna Sabalenka (5e) qui a mis moins d'une heure et demie pour se débarrasser de l'Américaine Shelby Rogers (51e) 6-3, 6-1 avec à la clé 32 coups gagnants.

La joueuse de 24 ans, qui avait atteint les huitièmes de finale des deux derniers Majeurs australiens, tentera d'en faire autant samedi contre la Belge Elise Mertens (32e).

. Illusions perdues

C'est fini en revanche pour L'Américain Taylor Fritz (9e) et l'Allemand Alexander Zverev (13e).

Un très grosse surprise pour le premier, battu par l'Australien Alexei Popyrin (113e), bénéficiaire d'une invitation, 6-7 (4/7), 7-6 (7/2), 6-4, 6-7 (6/8) 6-2.

Un peu moins pour le second qui n'avait plus joué de grand tournoi depuis Roland-Garros où il s'était arraché des ligaments de la cheville droite alors qu'il menait en demi-finales face à Rafael Nadal, et qui a perdu contre l'Américain Michael Mmoh (107e), repêché des qualifications.

C.Kovalenko--BTB