Berliner TageBlatt - GP moto du Qatar: podium surprise et Quartararo frustré pour lancer la saison

Börse
EUR/USD 0.89% 1.0428 $
TecDAX 1.44% 3069.96
MDAX 0.92% 25593.23
DAX 0.29% 14397.04
Goldpreis 2.27% 1786.6 $
SDAX 1.32% 12382.96
Euro STOXX 50 0.76% 3964.72
GP moto du Qatar: podium surprise et Quartararo frustré pour lancer la saison
GP moto du Qatar: podium surprise et Quartararo frustré pour lancer la saison / Foto: © AFP

GP moto du Qatar: podium surprise et Quartararo frustré pour lancer la saison

Tous les pronostics déjoués pour ouvrir la saison: l'Italien Enea Bastianini (Ducati-Gresini) a remporté son premier Grand Prix en MotoGP dimanche au Qatar, où le champion 2021 Fabio Quartararo a terminé à une décevante neuvième place.

Textgröße:

"Ce qui est frustrant, c'est que je donne vraiment mon maximum. Je suis vraiment là pour faire un bon résultat et je finis neuvième sur un circuit sur lequel j'ai gagné l'année dernière", déplore Quartararo, handicapé par un problème de pression de ses pneus et par la faible vitesse de pointe de sa Yamaha (la 20e sur 24 pilotes en course).

"Ca fait mal mais il faut rester fort. Le plus important, c'est de garder en tête que, peu importe la position, tu te donnes au maximum et aujourd'hui, sincèrement, je ne pouvais pas faire mieux. Donc il va falloir trouver une solution."

Parti treizième sur le circuit de Losail, le premier Français, Johann Zarco (Ducati-Pramac), a terminé huitième.

Derrière un podium inattendu complété par le Sud-Africain Brad Binder (KTM) et l'Espagnol Pol Espargaro (Honda), le premier des favoris est l'Espagnol Marc Marquez (Honda), cinquième après deux saisons perturbées par les blessures.

L'Italien Francesco Bagnaia (Ducati), vice-champion du monde, a pour sa part chuté, emmenant avec lui le poleman espagnol Jorge Martin (Ducati-Pramac), alors que tous deux étaient déjà hors course pour le podium.

Deuxième sur la grille de départ et toujours bien placé pendant la course, Bastianini a pris les commandes des mains d'Espargaro à quatre tours de l'arrivée.

L'Italien de 24 ans, sacré en Moto2 en 2020, confirme les espoirs nés de ses deux podiums (deux troisièmes places) décrochés lors de sa première saison en MotoGP en 2021.

- "Tout le monde a pleuré" -

"Mon sentiment actuel est incroyable. J'ai attaqué dès le début mais le plus important était de préserver les pneus pour la fin, raconte Bastianini. A la fin, j'étais très proche de Pol et j'ai compris que je pouvais essayer de gagner la course. Je l'ai dépassé au premier virage... C'est difficile d'en dire plus pour l'instant."

Le vainqueur dédie son succès à l'ancien patron de son équipe, l'ancien pilote Fausto Gresini, mort du Covid-19 en février 2021: "C'est fantastique pour l'équipe, je crois que tout le monde a pleuré..."

La quatrième position est revenue à l'Espagnol Aleix Espargaro (Aprilia).

Les Suzuki des Espagnols Joan Mir et Alex Rins, 6e et 7e, ont continué de décevoir après des essais libres pourtant convaincants.

En Moto2 et Moto3, les victoires sont allées à deux autres Italiens, Celestino Vietti (Kalex) et Andrea Migno (Honda).

Le prochain GP de cette saison record de 21 courses jusqu'à Valence (Espagne) le 6 novembre est inédit: il se tiendra en Indonésie, sur le circuit de Mandalika, le 20 mars.

A l'instar de nombreuses organisations sportives depuis le début de l'invasion russe en Ukraine le 24 février, le MotoGP affichait ce week-end les mots "United for peace" (Unis pour la paix) pendant ses retransmissions télévisées. Plusieurs pilotes arboraient également sur leur casque un autocollant "Give peace a chance" (Donnez une chance à la paix).

E.Schubert--BTB