Berliner TageBlatt - Tennis: Leylah Fernandez double la mise à Monterrey au terme d'un final électrique

Börse
Goldpreis 0.02% 1782.7 $
EUR/USD -0.15% 1.0453 $
Euro STOXX 50 -0.44% 3939.19
MDAX -1.07% 25627.99
SDAX -1.66% 12325.5
DAX -0.73% 14343.19
TecDAX -2.07% 3048.21
Tennis: Leylah Fernandez double la mise à Monterrey au terme d'un final électrique
Tennis: Leylah Fernandez double la mise à Monterrey au terme d'un final électrique / Foto: © AFP

Tennis: Leylah Fernandez double la mise à Monterrey au terme d'un final électrique

La Canadienne Leylah Fernandez a remporté dimanche pour la deuxième année consécutive le tournoi de Monterrey, au terme d'un final électrique lors duquel elle a sauvé cinq balles de match face à la Colombienne Camila Osorio.

Textgröße:

La finaliste du dernier US Open, âgée de 19 ans et 21e mondiale, s'est finalement imposée 6-7 (5/7), 6-4, 7-6 (7/3) après 2h52 de match face à la Sud-Américaine de 20 ans (35e).

Osorio a été toute proche de remporter son deuxième titre sur le circuit WTA quand elle a servi pour le gain du tournoi à 6-5 dans le dernier set, mais à sa cinquième balle de match, Fernandez a demandé une interruption de la rencontre, en se plaignant d'un problème d'éclairage.

La pause forcée d'un quart d'heure pour réparer la panne a visiblement coupé les jambes de la Colombienne et relancé la Canadienne qui a dans la foulée sauvé cette cinquième balle de match et remporté le tie-break décisif.

"Le match a été très, très dur, pas seulement physiquement ou tennistiquement, mais aussi mentalement. Camila est une joueuse très difficile à affronter, elle est très imprévisible, alterne des coups +slicés+ et des balles hautes", a déclaré Fernandez.

La native de Montréal remporte ainsi son deuxième titre WTA, un an après son premier sacre dans la métropole du nord-est du Mexique, et semble avoir enfin digéré son parcours éblouissant à New York en septembre.

A l'US Open, elle avait dominé la tenante du titre Naomi Osaka puis la deuxième mondiale Aryna Sabalenka avant de perdre sa première finale en Grand Chelem contre une autre novice de moins de 20 ans, la Britannique Emma Raducanu.

Depuis, elle n'avait jamais dépassé les huitièmes de finale en trois tournois, s'inclinant notamment au 1er tour de l'Open d'Australie mi-janvier contre l'Australienne Maddison Inglis, seulement 133e mondiale.

M.Odermatt--BTB