Berliner TageBlatt - Tirreno-Adriatico: Pogacar prend le pouvoir au terme de la 4e étape

Börse
Goldpreis 0.74% 1780.6 $
EUR/USD -0.1% 1.0488 $
Euro STOXX 50 -0.54% 3956.53
TecDAX -0.85% 3111.25
DAX -0.57% 14447.61
MDAX -1.08% 25903.45
SDAX -1.12% 12530.48
Tirreno-Adriatico: Pogacar prend le pouvoir au terme de la 4e étape
Tirreno-Adriatico: Pogacar prend le pouvoir au terme de la 4e étape / Foto: © AFP

Tirreno-Adriatico: Pogacar prend le pouvoir au terme de la 4e étape

Le Slovène Tadej Pogacar, grand favori à sa propre succession, a pris jeudi le pouvoir sur Tirreno-Adriatico en s'emparant du maillot azzurro de leader grâce à une victoire de puncheur en haut de la montée de Bellante, au terme de la 4e étape.

Textgröße:

"Après la grosse journée de toute l'équipe, je me suis dit que j'étais obligé de le faire", a souri le coureur de l'équipe UAE après sa victoire, évoquant la seule attaque qu'il a portée à 500 mètres de l'arrivée, et qui a lui a suffi pour s'imposer devant Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) et Victor Lafay (Cofidis).

Avant lui, Romain Bardet (DSM), Miguel Angel Lopez (Astana) ou Remco Evenepoel (Quick-Step Alpha Vinyl) avaient déjà allumé des mèches dans la dernière montée vers Bellante --4,2 km à 5,7% de moyenne, avec un passage très raide à 11%-- abordée par le peloton groupé, mais le contre du Slovène, parti juste après une nouvelle attaque de Victor Lafay, lui a assuré la victoire.

Au classement général, Pogacar devance désormais de 9 secondes Remco Evenepoel, pour qui le champion du monde français Julian Alaphilippe a beaucoup travaillé jeudi. Troisième du général, Filippo Ganna (Ineos Grenadiers) compte 21 secondes de retard sur le Slovène.

Avant l'explication finale entre les favoris, l'étape de 202 km, qui comptait entre Cascata delle Marmore et Bellante quatre ascensions répertoriées au classement de la montagne, dont trois montées vers Bellante, avait été marquée par la longue échappée de 10 coureurs, dont les Français Lilian Calmejane (AG2R Citroën) et Warren Barguil (Arkéa Samsic).

Parmi ces échappés partis une vingtaine de kilomètres après le départ, l'Américain Quinn Simmons (Trek Segafredo) a faussé compagnie à tout le monde à une quarantaine de kilomètres du but, dans la première montée vers Bellante, n'étant finalement repris qu'à une grosse dizaine de kilomètres de l'arrivée.

Déjà vainqueur des Strade Bianche samedi dernier, Pogacar va désormais devoir défendre sa tunique de leader, dès vendredi, pour la cinquième étape entre Sefro et Fermo. "Demain, ce sera un peu comme aujourd'hui, il faudra être très concentré", a-t-il prévenu.

O.Lorenz--BTB