Berliner TageBlatt - Paralympiques-2022: 16e médaille d'or historique pour le Canadien McKeever

Börse
Euro STOXX 50 0.01% 3962.41
DAX 0.01% 14541.38
MDAX -0.32% 25971.45
SDAX -0.57% 12511.05
TecDAX -0.29% 3118.19
Goldpreis 0.48% 1754 $
EUR/USD -0.07% 1.0405 $
Paralympiques-2022: 16e médaille d'or historique pour le Canadien McKeever
Paralympiques-2022: 16e médaille d'or historique pour le Canadien McKeever / Foto: © AFP

Paralympiques-2022: 16e médaille d'or historique pour le Canadien McKeever

Il entre au Panthéon des para-sports d'hiver: le fondeur canadien Brian McKeever est devenu samedi l'un des sportifs les plus titrés de l'histoire en décrochant sa 16e médaille d'or paralympique aux Jeux d'hiver de Pékin.

Textgröße:

Avec cette victoire dans l'épreuve moyenne distance (catégorie déficients visuels), il égale le record de l'ancien para-skieur alpin allemand Gerd Schönfelder, Paralympien le plus titré chez les hommes.

La para-skieuse de fond norvégienne Ragnhild Myklebust reste toujours l'athlète ayant décroché le plus grand nombre de médailles d'or aux Jeux paralympiques d'hiver: 22 sur cinq éditions entre 1988 et 2002.

Sur le site de ski nordique de Zhangjiakou, Brian McKeever, 42 ans, avait déjà décroché deux titres cette semaine en ski de fond (sprint et longue distance).

Il a fait ses débuts paralympiques à Salt Lake City en 2002. Les Jeux de Pékin sont les derniers de sa carrière.

Après avoir atteint le record de Schönfelder, le fondeur canadien a toutefois fait preuve d'humilité.

"Pour être tout à fait honnête, ça n'a aucune signification particulière", a-t-il déclaré. "S'il y a un record, tant mieux. Mais ça n'a jamais été une source de motivation."

Il s'est déclaré en revanche fier de démontrer le niveau que peuvent atteindre les athlètes paralympiques.

"Tout le gros du travail, on le fait pendant l'intersaison. Et on y prend plaisir. On aime se perdre dans les montagnes et parfois avoir à ramener nos fesses à la maison après 10 heures d'efforts", a déclaré Brian McKeever.

Il aura l'opportunité dimanche de remporter une 17e médaille en relais.

- Affaire de famille -

Toujours en ski de fond moyenne distance mais chez les femmes, c'est la toute jeune Allemande Linn Kazmaier (15 ans) qui a remporté l'or en catégorie déficients visuels.

Quant aux Ukrainiens, ils continuent leur moisson de médailles, malgré la guerre: les fondeuses Oleksandra Kononova et Iryna Bui terminent en or et en bronze sur la distance moyenne (catégorie debout).

En curling en fauteuil roulant, la Chine a conservé son titre samedi aux dépens de la Suède (8-3). Vendredi soir, le Canada avait assuré le bronze contre la Slovaquie, remportant son match sur le même score. Les curleurs canadiens n'ont jamais manqué une médaille depuis Turin en 2006.

La Chine, partie de presque rien il y a quelques années en para-ski, a continué sa démonstration samedi.

En fond moyenne distance, les Chinois ont raflé sept médailles sur 18 possibles, avec notamment les titres de Wang Chenyang (catégorie debout/hommes), Mao Zhongwu (assis/hommes) et Yang Hongqiong (assis/femmes).

Les Chinoises ont également rapporté trois nouvelles distinctions en alpin grâce au slalom.

Une épreuve où trois soeurs autrichiennes se sont retrouvées sur le même podium en catégorie déficients visuels. Âgée de 19 ans, Veronika Aigner a remporté son deuxième titre paralympique en deux jours, guidée par sa soeur Elisabeth, 23 ans. Leur petite soeur Barbara, 16 ans, a décroché l'argent.

Trois athlètes de la famille sont atteints de cataracte congénitale.

- "Soulagée" -

Côté français, le fondeur Benjamin Daviet a remporté l'argent en moyenne distance (catégorie debout). Il empoche ainsi une nouvelle médaille sur ces Jeux, après l'or en ski de fond (sprint) et en biathlon (individuel).

Déception en revanche du côté de la star du para-ski alpin Marie Bochet: elle termine sa carrière paralympique par une chute sur l'épreuve du slalom, mettant fin à des Jeux difficiles.

"Je suis un peu soulagée que ce soit terminé", a déclaré l'octuple médaillée d'or paralympique, qui a toutefois remporté à Pékin l'argent du Super-G. "Je crois que ces Jeux m'ont aussi montré que c'était vraiment fini."

Au classement, la Chine est toujours largement en tête (58 médailles dont 18 d'or), devant l'Ukraine (28 dont 10 d'or), le Canada (23 dont 8 d'or) et la France (10 dont 6 d'or).

Samedi soir, le pays hôte affronte la Corée du Sud pour la médaille de bronze en hockey sur luge. Le Canada tentera sa chance pour l'or contre les Etats-Unis le lendemain.

Les Jeux se terminent dimanche avec la cérémonie de clôture organisée au stade olympique de Pékin, le "Nid d'oiseau".

K.Brown--BTB