Berliner TageBlatt - XV de France: avec Penaud pour finir sur une bonne note face au Japon

Börse
EUR/USD 0.04% 1.0735 $
Euro STOXX 50 0.09% 4209.31
MDAX -0.49% 29179.03
DAX -0.16% 15320.88
TecDAX -0.23% 3300.88
SDAX -1.23% 13229.76
Goldpreis 0.87% 1888.1 $
XV de France: avec Penaud pour finir sur une bonne note face au Japon
XV de France: avec Penaud pour finir sur une bonne note face au Japon / Foto: © AFP

XV de France: avec Penaud pour finir sur une bonne note face au Japon

Une alerte à l'entraînement jeudi a fait craindre un forfait, mais l'ailier Damian Penaud disputera bien le troisième et dernier test d'automne des Bleus contre le Japon dimanche (14h00) à Toulouse, dans un XV de départ légèrement modifié, avec trois changements forcés.

Textgröße:

Le Clermontois, qui avait délivré le XV de France lors de la difficile victoire contre l'Australie (30-29), d'un essai dont il a le secret, avait dû écourter sa séance à Marcoussis, touché à un genou, mais il aura l'occasion de conclure cette série de matches automnaux.

"Parfois si on est peu moins engagé, on risque la blessure. C'est ce qui est arrivé à Damian, qui n'a peut-être pas digéré le match. Mais a priori il est apte", a déclaré le sélectionneur Fabien Galthié.

Sa présence était la seule incertitude avant l'annonce vendredi de la composition d'équipe, rituel devenu routine ces trois dernières semaines, tant l'encadrement tricolore répète vouloir faire grandir "l'expérience collective" de l'équipe, à dix mois du Mondial-2023.

"L'équipe de France +premium+ joue peu, elle joue huit matches par saison", a rappelé Galthié pour justifier le peu de changements d'une rencontre à l'autre, les Bleus étant souvent privés des finalistes du Top 14 lors des tournées d'été.

- Wardi, Taofifenua et Lucu au relais -

Les trois uniques changements dans le quinze de départ, par rapport aux deux premiers matches (Australie et Afrique du Sud), étaient attendus.

Ils viennent pallier les absences du pilier gauche Cyril Baille (blessure à l'aine), du deuxième ligne Thibaud Flament (commotion cérébrale) et du demi de mêlée Antoine Dupont (suspension).

Ceux qui les ont remplacés pour ferrailler avec succès contre les Springboks (30-26) prennent logiquement leur place, comme Reda Wardi, dont Galthié "ne voit pas ses limites, il se découvre progressivement", et qui fêtera sa première titularisation au poste de pilier gauche.

Le deuxième ligne Romain Taofifenua, habituel "finisseur" désireux de "prouver" qu'il peut "aussi commencer les matches" sera aligné avec Cameron Woki, tandis que Maxime Lucu, fidèle doublure de Dupont, est associé à la charnière à Romain Ntamack.

Si un doute a pu exister autour du trois-quart centre Jonathan Danty, sorti blessé au visage après un brutal déblayage sud-africain à Marseille, sa reprise de l'entraînement avec contact jeudi a rassuré.

Il sera bien présent, aux côtés de Gaël Fickou, au sein de lignes arrières inchangées, avec l'habituel centre Yoram Moefana de nouveau sur l'aile gauche et Thomas Ramos à l'arrière.

- Ollivon capitaine -

Premier capitaine de l'ère Galthié, Charles Ollivon, qui retrouve logiquement cette fonction en l'absence de Dupont, va former pour la troisième fois d'affilée une troisième ligne complémentaire avec Grégory Alldritt et Anthony Jelonch.

Auteur d'une entrée réussie à l'aile lors de France-Afrique du Sud, le troisième ligne de métier Sekou Macalou, au profil rare - "un mec de 115 kg qui court à 37 km/h", dixit le directeur de la performance des Bleus Thibault Giroud -, offrira à nouveau plusieurs options sur le banc.

"Il a +matché+, voire dominé le meilleur ailier du monde pendant 65 minutes", a salué Galthié à propos de la performance de Macalou face aux Boks.

Toujours sur le banc, le deuxième ligne de Montpellier Florian Verhaeghe pourrait honorer sa première cape s'il entre en jeu. "Il ne s'y attendait pas, mais il était prêt", a jugé Galthié.

Profitant de la suspension de Dupont pour monter dans la hiérarchie, le demi de mêlée Baptiste Couilloud fait lui sa première apparition de l'automne dans les 23 et pourrait aider la France à remporter une treizième victoire consécutive et à finir l'année 2022 invaincue.

O.Lorenz--BTB