Berliner TageBlatt - La Bourse de Paris prudente avant de nouveaux résultats d'entreprises

Börse
Euro STOXX 50 -0.88% 4220.64
TecDAX -0.58% 3319.22
EUR/USD -0.09% 1.0787 $
MDAX -0.98% 29489.83
SDAX -0.59% 13416.27
Goldpreis 0.89% 1893.5 $
DAX -0.6% 15384.74
La Bourse de Paris prudente avant de nouveaux résultats d'entreprises
La Bourse de Paris prudente avant de nouveaux résultats d'entreprises / Foto: © AFP

La Bourse de Paris prudente avant de nouveaux résultats d'entreprises

Le vent d'optimisme s'essoufflait mardi matin à la Bourse de Paris, en dépit de la progression de l'activité économique en zone euro en janvier après six mois de contraction, la prudence semblant reprendre le dessus en attendant le verdict de nouveaux résultats d'entreprises.

Textgröße:

L'indice vedette CAC 40 grappillait 0,15% à 7.043,64 points vers 10H25. La cote parisienne, qui prospère depuis le début de l'année comme les autres places européennes, avait avancé de 0,52% lundi et de 0,63% vendredi après un trou d'air jeudi.

L'indice des directeurs d'achats (PMI), qui prend en compte les secteurs manufacturier et des services, s'est redressé à 50,2, après 49,3 en décembre en zone euro, et se trouve au plus haut depuis sept mois.

Le déconfinement de l'économe chinoise et les perspectives d'un rebond de l'activité avec les festivités du Nouvel An lunaire, les espoirs de voir à la fois les banques centrales plus modérées dans leur resserrement monétaire et un ralentissement économique moins prononcé que prévu ont servi de ressorts aux actions en ce début d'année.

Mais "les résultats d'entreprises décideront si les derniers gains seront durables", indique Ipek Ozkardeskaya, analyste chez Swissquote Bank.

Ce mardi sont attendus notamment les résultats des groupes américains Johnson and Johnson, 3M, General Electric et Microsoft.

Dans le secteur de la technologie, dont Amazon, Meta, Microsoft, Google et Spotify, les annonces de suppressions de postes se sont enchaînées ces derniers jours.

"Les entreprises taillent dans les effectifs, les investisseurs achètent des actions", mais "les suppressions de postes et les mesures de réduction de coûts peuvent ne pas être toutes positives, elles pourraient être le signe d'un ralentissement de la demande", avertit Mme Ozkardeskaya.

En France, l'activité du secteur privé s'est contractée en janvier pour le troisième mois consécutif en raison d'une baisse de la production manufacturière, selon l'agence S&P Global dans une première estimation.

Ce recul est dû selon les répondants à la hausse des taux d'intérêt et au niveau élevé de l'inflation qui "ont incité les clients à réduire leurs dépenses".

Lundi, la présidente de la Banque centrale européenne (BCE) a plaidé pour de nouvelles hausses de taux "significatives".

Les opérateurs voient désormais le taux directeur de la BCE s'élever jusqu'à environ 3,30% en juin, contre 2% actuellement.

Cette trajectoire anticipée contraste avec celle de la banque centrale américaine (Fed), dont le marché n'attend qu'un demi-point de plus au même horizon.

Nouvelle année record pour Interparfums

Le groupe Interparfums a fait état lundi d'un chiffre d'affaires en hausse de 26% à 706,6 millions d'euros en 2022, une "nouvelle année record", son activité ayant bénéficié d'une hausse des prix et d'une évolution favorable de la parité euro/dollar. L'action cédait 0,96% à 61,60 euros vers 10H35.

Xavier Niel en lice pour reprendre la fréquence TNT de M6

L'homme d'affaires Xavier Niel, propriétaire du groupe de télécoms Iliad (Free) et actionnaire de plusieurs titres de presse, est candidat à la reprise d'une fréquence TNT dans le cadre du renouvellement de celles de TF1 et M6. Cette candidature, déposée via sa société NJJ Projet 5523, vise l'actuelle fréquence de M6. L'action TF1 montait de 0,55% à 7,31 euros et celle de M6 cédait 0,45% à 15,57 euros.

Carmat vise le seuil de rentabilité en 2027

La société Carmat qui a repris les implantations commerciales de son cœur artificiel Aeson en France en novembre 2022 a annoncé viser entre 10 et 13 millions d'euros de chiffre d'affaires cette année et atteindre le seuil de rentabilité en 2027. Le titre perdait 3,79% à 11,43 euros vers 10H30.

H.Seidel--BTB