Berliner TageBlatt - La Bourse de Paris peine à accrocher une tendance (-0,56%)

Börse
Euro STOXX 50 0.54% 3942.62
SDAX 0.28% 12326.4
MDAX 0.54% 25604.18
TecDAX 0% 3043.52
DAX 0.74% 14370.72
Goldpreis 0.44% 1809.4 $
EUR/USD -0.14% 1.0545 $
La Bourse de Paris peine à accrocher une tendance (-0,56%)
La Bourse de Paris peine à accrocher une tendance (-0,56%) / Foto: © AFP

La Bourse de Paris peine à accrocher une tendance (-0,56%)

Après un léger rebond à l'ouverture, la Bourse de Paris reculait légèrement de 0,56% vendredi, rassurée par une accalmie dans l'envolée des prix du pétrole et l'accent mis par la Banque centrale européenne (BCE) sur la lutte contre l'inflation.

Textgröße:

L'indice vedette CAC40 perdait 35,01 points à 6.172,19 points à 09H24. Jeudi, il a perdu 2,83% après que la BCE s'était montrée moins accommodante que prévu.

"Les marchés boursiers sont encore très fébriles" et "les incertitudes géopolitiques demeurent", constate Christopher Dembik, directeur de la recherche macroéconomique chez Saxo Bank.

L'évolution de la situation dans le conflit russo-ukrainien continue de dicter la tendance des marchés. Les troupes russes ont atteint les faubourgs de la capital ukrainienne, Kiev, tandis que les discussions diplomatiques de jeudi n'ont pas abouti à un cessez-le-feu.

Un certain répit sur le marché du pétrole aidait les indices boursiers à repartir en hausse, après un yoyo ces derniers jours.

Jeudi, les prix ont reculé après que Vladimir Poutine a assuré que la Russie maintenait toutes ses livraisons d'hydrocarbures, malgré les sanctions occidentales.

Vendredi les prix des deux barils les plus échangés montaient d'environ 2%, une progression soutenue mais moindre comparée aux jours précédents.

La Russie a interdit jeudi l'exportation de certaines marchandises et équipements étrangers, pour faire face aux sévères sanctions adoptées par les Occidentaux. Le pays devrait aussi suspendre ses exportations d'engrais.

Ces mesures pourraient encore renforcer une inflation déjà élevée, notamment aux Etats-Unis où elle atteint un plus haut depuis 40 ans.

Les investisseurs vont continuer d'analyser le discours de jeudi de la BCE et de sa présidente Christine Lagarde, cherchant à anticiper ses prochaines mesures.

L'institution financière a décidé d'accélérer l'arrêt progressif de ses rachats de dette mais renoncé à faire automatiquement suivre la fin de cette mesure de soutien monétaire d'une hausse de ses taux.

"Le marché monétaire anticipe désormais une première hausse des taux de 25 points de base en septembre prochain", note Christopher Dembik.

Quant à la politique monétaire américaine, après une inflation qui a atteint 7,9% aux Etats-Unis, "cela ne fait aucun doute que la Réserve Fédérale américaine va augmenter son taux directeur la semaine prochaine, vraisemblablement de l’ordre de 25 points de base", poursuit l'analyste.

Objectif de croissance solide chez EssilorLuxottica

Le géant mondial de l'optique a enregistré l'an dernier des résultats en nette hausse, dépassant ses niveaux pré-pandémie et table sur une croissance solide de son chiffre d'affaires pour les quatre prochaines années. Dans les premiers échanges, EssilorLuxottica prenait 1,73% à 150,46 euros.

Stellantis arrête les échanges avec la Russie

Le groupe automobile Stellantis (+1,19% à 13,63 euros) a annoncé jeudi qu'il suspendait toutes ses exportations et importations de voitures de Russie, mais qu'il allait poursuivre sa production locale.

Spie double son bénéfice

Le groupe de services multi-techniques aux entreprises et collectivités Spie grimpait de 4,39% à 20,20 euros, après avoir rapporté un bénéfice annuel doublé en 2021 par rapport à l'année précédente et une "production en ligne avec" à ses niveaux pré-pandémiques.

Changements dans les indices

L'action du distributeur français Carrefour (+1,61%) a été intégrée jeudi par l'opérateur boursier Euronext à l'indice CAC 40 ESG, qui regroupe les 40 valeurs ayant démontré de bonnes pratiques environnementales, sociales et de gouvernance de la Bourse de Paris.

De plus, les titres d'Interparfums (-0,92%) et d'Altarea (+1,38%) seront intégrés dans l'indice élargi SBF 120. Ces changements seront effectifs le 21 mars.

M.Furrer--BTB