Berliner Tageblatt - Surnommé l'Elon Musk brésilien, il fonde une entreprise de construction de voitures électriques au Brésil

Surnommé l'Elon Musk brésilien, il fonde une entreprise de construction de voitures électriques au Brésil
Surnommé l'Elon Musk brésilien, il fonde une entreprise de construction de voitures électriques au Brésil

Surnommé l'Elon Musk brésilien, il fonde une entreprise de construction de voitures électriques au Brésil

Tout comme le milliardaire, Flávio Figueiredo Assis a vendu une entreprise du secteur financier pour investir dans son propre constructeur automobile, LECAR

Taille du texte:

SÃO PAULO, 23 janvier 2024 /PRNewswire/ -- L'entrepreneur Flávio Figueiredo Assis promet d'entrer dans l'histoire en lançant la première voiture électrique de fabrication brésilienne. Outre sa contribution au changement de la matrice énergétique et son impact positif sur l'environnement, sa mission est de changer l'image du Brésil dans le monde. Il a été inspiré par le milliardaire Elon Musk, dont l'histoire est similaire à celle de l'entrepreneur.

Flávio Figueiredo Assis, founder of Lecar, the first electric car manufacturer in Brazil

Diplômé en droit et en comptabilité, M. Assis est le fondateur de Lecard, un gestionnaire de cartes d'alimentation qui a réalisé un chiffre d'affaires annuel d'un milliard de dollars, en approvisionnant des organismes publics et des entreprises privées. En 2022, il a vendu l'entreprise avec l'intention de créer le premier constructeur de voitures électriques au Brésil, LECAR. La mission de l'entreprise est de redéfinir la présence du Brésil sur la scène automobile mondiale grâce à des véhicules non polluants qui répondent aux exigences des autorités et des consommateurs.

L'équipe compte actuellement 30 ingénieurs, dont beaucoup ont acquis une grande expérience dans des entreprises telles que Ford, Toyota et Nissan. L'usine est en cours d'installation dans la région sud du pays, et utilise 65 % de pièces nationales et 35 % de pièces importées. La LECAR 459, premier véhicule de l'entreprise, sera équipée de batteries fabriquées par l'entreprise Winston Battery, qui est également fournisseur de Volkswagen et de Hyundai. Le prix à la consommation sera de 55 000 dollars, avec une autonomie de 400 km par charge. L'entreprise prévoit également de lancer une version urbaine à prix populaire, la LECAR POP, dont le prix est estimé à 20 000 dollars, avec une autonomie de 250 km par charge et pouvant accueillir cinq passagers.

Le capital est détenu à 100 %, mais il est prévu de procéder à une introduction en bourse d'ici à 2025. L'investissement envisagé est de 3 milliards de dollars. « En plus de réaliser un projet qui favorise la mobilité et la durabilité, notre objectif est de créer une perception de valeur pour le Brésil, exactement comme nous devrions toujours être perçus. Nous sommes la 9e économie du monde, passionnés de voitures et de Formule 1. Nous avons pour idoles Ayrton Senna, Nelson Piquet et Emerson Fittipaldi, champions de F1, et pourtant nous n'avons jamais eu de constructeur automobile national. Changeons le cours de l'histoire », souligne-t-il.

Avant cela, la voiture ira à Londres, en Angleterre, où elle sera soumise à une série d'approbations dans le cadre du LATIN NCAP, avec des évaluations de l'impact, de l'aérodynamisme et des simulateurs de sécurité. Les premiers véhicules devraient être fabriqués en décembre de cette année. En 2025, l'objectif est de produire 300 véhicules par mois, pour un chiffre d'affaires de 200 millions de dollars.

Dans cinq ans, LECAR a l'intention de produire 50 000 voitures par an, pour un chiffre d'affaires de 15 milliards de dollars. L'entreprise a également l'intention de créer un plan d'abonnement, afin de transformer la culture de la propriété en une culture de l'accès et du partage, qui sont les modes d'utilisation des voitures les plus durables. L'abonnement de base pour le plan de location de 36 mois sera proposé à environ 3 % du prix de vente pour un kilométrage mensuel de 1 000 km.

Une autre initiative fondamentale concerne les infrastructures de recharge. L'entreprise a l'intention d'installer des stations de recharge rapide sur les dix plus grandes autoroutes du Brésil, soit 36 437 km au total. Grâce à ce plan, tout véhicule électrique pourra traverser l'ensemble du pays. Les bornes seront installées stratégiquement tous les 200 kilomètres, ce qui permettra aux conducteurs de recharger leur voiture rapidement, de manière pratique et en toute sécurité.

En plus d'opérer sur l'ensemble du territoire national, l'entrepreneur prévoit l'internationalisation de son constructeur automobile, notamment aux États-Unis, en France, en Italie et à Monaco. « Nous sommes déjà en train d'élaborer une série de partenariats dans ces pays afin de faire rayonner notre marque dans le monde entier. »

En outre, LECAR envisage de créer une usine de cellules de batteries, ce qui lui permettra d'être autosuffisante en matière de production automobile. « Nous possédons 97 % des minéraux qui composent les cellules de batteries dans notre pays. En plus d'être autosuffisants, nous pouvons également devenir des protagonistes et une référence de premier plan sur le marché mondial des véhicules électriques, en fournissant des voitures à d'autres pays. Nous nous engageons à faire de tout cela une réalité », affirme fièrement l'entrepreneur. Les personnes intéressées peuvent suivre l'actualité de la marque sur les réseaux sociaux @lecarbrasil.

À propos de Lecar : www.lecar.com.br

Lecar Model 459: production of the car begins this year

 

O.Lorenz--BTB