Berliner Tageblatt - Inculpé, jugé, rien n'y fait: les partisans de Trump au garde-à-vous pour leur candidat

Euronext
AEX -0.66% 906.25
BEL20 -0.65% 3922.56
PX1 -1.47% 7939.6
ISEQ -1.33% 9861.09
OSEBX -0.71% 1423.64 kr
PSI20 -1.51% 6806.03
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK -1.05% 2049.49
N150 -1.35% 3475.57
Inculpé, jugé, rien n'y fait: les partisans de Trump au garde-à-vous pour leur candidat
Inculpé, jugé, rien n'y fait: les partisans de Trump au garde-à-vous pour leur candidat / Photo: © AFP

Inculpé, jugé, rien n'y fait: les partisans de Trump au garde-à-vous pour leur candidat

Tout glissera sur lui et il n'en sortira que plus fort, ses partisans y croient dur comme fer. A moins de 48 heures de son premier procès pénal, Donald Trump peut compter samedi sur la ferveur de ses inconditionnels à Schnecksville, en Pennsylvanie.

Taille du texte:

C'est dans cette localité, située dans un Etat crucial pour la présidentielle américaine du 5 novembre, que le candidat du Parti républicain tient dans la soirée un meeting de campagne.

Pour l'occasion, le village s'est paré de drapeaux américains et de bannières "Trump 2024" flottant sous un vent froid et une pluie fine.

Rien qui puisse décourager les trumpistes. Dès la fin de la matinée, des centaines de voitures ont afflué dans une ambiance festive vers l'énorme parking réservé au public. En grosses lettres noires, une chaîne de restaurants a lancé un appel au magnat de l'immobilier: "Président Trump, venez manger un burger aux frais de la maison".

Ted, 44 ans, est venu avec sa fille. Ils habitent dans la région de Schnecksville et c'est la première fois qu'ils vont voir Donald Trump en meeting.

"C'est important de lui montrer notre soutien, mais aussi de montrer que le système judiciaire est corrompu, que nous le voyons et que nous ne laisserons personne nous duper à ce sujet", lance ce cadre dirigeant dans une entreprise, qui préfère ne pas donner son nom de famille.

Un discours qui fait écho à celui de M. Trump, 77 ans. Samedi, ce dernier s'en est encore pris sur sa plateforme Truth Social au juge qui présidera son procès lundi, le qualifiant de "totalement corrompu".

Première historique pour un ancien président, le leader de la droite américaine va comparaître au pénal, pour falsifications de documents comptables liées à des paiements pour obtenir le silence d'une ancienne star de films X juste avant la présidentielle de 2016.

- Trump "crucifié" -

Pour Ted, c'est évident: les affaires qui encerclent l'ex-président sont exagérées, voire montées de toutes pièces, probablement pour "l'empêcher de se présenter et aussi le mettre en faillite".

Edward X Young, 64 ans, qui travaille dans la finance dans le New Jersey, dit sans détour sa pensée.

"Ils sont en train de persécuter Donald Trump. Ils sont en train de crucifier Donald Trump. Il est en train d'être transformé en martyr", lance-t-il.

"Et les démocrates pensent qu'ils sont en train de gagner" mais "tout ce qu'ils réussissent à faire, c'est nous mettre très, très en colère", affirme-t-il.

M. Young assure que par le passé, il se considérait comme centriste et jaugeait les candidats démocrates comme républicains "sur la base de leurs mérites". Mais les déboires judiciaires de Donald Trump, vus comme de l'acharnement, ont pour lui changé la donne.

Que l'ancien chef de l'Etat soit inculpé, jugé ou condamné, cela ne changera rien pour Randy Thomas, 57 ans, venu lui aussi du New Jersey pour manifester son soutien.

"Vous savez, il aime ce pays. Il n'avait pas besoin de faire ce boulot (président, ndlr). C'est un homme riche", dit M. Thomas, qui travaillait dans une brasserie avant de prendre sa retraite.

Alors il le suivra jusqu'au bout, et se dit prêt à descendre dans la rue si Donald Trump est condamné à la prison.

"Mais ça n'arrivera pas, ça n'arrivera pas", sourit-il.

M.Furrer--BTB