Berliner Tageblatt - Le Népalais Kami Rita Sherpa au sommet de l'Everest pour la 30e fois, un record mondial

Euronext
AEX -0.64% 918.72
BEL20 -0.92% 3833.37
PX1 -2.66% 7503.27
ISEQ -1.72% 9386.26
OSEBX -0.61% 1391.56 kr
PSI20 -0.42% 6538.23
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK -0.4% 2098.54
N150 -2.29% 3288.5
Le Népalais Kami Rita Sherpa au sommet de l'Everest pour la 30e fois, un record mondial
Le Népalais Kami Rita Sherpa au sommet de l'Everest pour la 30e fois, un record mondial / Photo: © AFP/Archives

Le Népalais Kami Rita Sherpa au sommet de l'Everest pour la 30e fois, un record mondial

L'alpiniste népalais Kami Rita Sherpa a atteint le sommet de l'Everest pour la 30e fois mercredi, battant son propre record d'ascensions de la plus haute montagne au monde, a annoncé l'organisateur de son expédition.

Taille du texte:

"Kami Rita a atteint le sommet ce matin (mercredi). Il a établi un nouveau record de 30 ascensions de l'Everest", a déclaré à l'AFP Mingma Sherpa de Seven Summit Treks.

Guide de montagne depuis plus de 20 ans, Kami Rita Sherpa s'est hissé pour la première fois sur le "Toit du monde", culminant à 8.849 mètres d'altitude, en 1994. C'était pour une expédition commerciale.

Depuis, il a gravi la plus haute montagne du monde presque chaque année, guidant des clients.

"Je suis heureux de ce record, mais les records finissent par être battus", avait déclaré à l'AFP Kami Rita Sherpa le 12 mai, après avoir atteint la cime de l'Everest pour la 29e fois.

En 2023, il est monté deux fois au sommet de l'Everest, battant à chaque fois un nouveau record après avoir été rattrapé par un autre guide, Pasang Dawa Sherpa.

"Certaines personnes sont à la poursuite de records, mais je ne fais pas cela pour des records", avait dit Kami Rita Sherpa l'an dernier à l'AFP. Grimper au sommet est son gagne-pain.

Surnommé "Monsieur Everest", il est né en 1970 à Thame, un village de l'Himalaya, vivier d'alpinistes chevronnés.

Il a grandi dans la vallée himalayenne à regarder son père, puis son frère, partir en expédition en tant que guides de montagne, avant de marcher à son tour sur leurs traces.

En 2019, il avait atteint le sommet de l'Everest à deux reprises en l'espace de six jours.

Le Népalais compte d'autres sommets de plus de 8.000 mètres à son palmarès, dont le K2 au Pakistan, deuxième plus haute montagne au monde.

- Cinquième décès de la saison -

Il a accompli son exploit mercredi au moment où l'agence Makalu Adventure a annoncé la mort d'un alpiniste roumain, Gabriel Viorel Tabara, sur Lhotse, quatrième plus haute montagne du monde.

"Il a été retrouvé mort dans sa tente au camp 3 lundi matin par son guide", a déclaré Mohan Lamsal de Makalu Adventure.

"Nous nous efforçons de redescendre le corps de l'alpiniste", a-t-il précisé.

Ce décès est le cinquième de cette saison.

L'Everest et le Lhotse partagent la même route jusqu'à ce qu'elle se scinde à 7.200 mètres d'altitude.

La semaine dernière, deux alpinistes mongols ont été retrouvés morts après avoir atteint le sommet de l'Everest.

Un peu plus tôt, un Français et un Népalais sont décédés sur le Makalu, le cinquième plus haut sommet du monde.

Environ 500 alpinistes étrangers et népalais ont déjà atteint le sommet de l'Everest depuis le mois d'avril, début de la saison d'ascension qui dure jusqu'au début juin.

Au printemps, quand les températures sont clémentes et les vents généralement plus faibles, des centaines d'alpinistes affluent au Népal, abritant huit des 14 plus hauts sommets du monde.

Des sherpas ultra expérimentés sont les premiers, chaque année, à atteindre le sommet de l'Everest, en ouvrant un circuit sûr.

L'industrie de l'alpinisme népalaise, pesant aujourd'hui plusieurs millions de dollars, repose sur l'expérience des sherpas, ces montagnards népalais servant de guides. Ils paient un lourd tribut pour accompagner les grimpeurs étrangers chaque année. Un tiers des morts dans l'Everest sont des guides népalais.

Le Népal a délivré cette année plus de 900 permis d'ascension de ses montagnes - dont 419 pour l'Everest - à des alpinistes étrangers qui, pour la plupart, grimpent accompagnés d'un guide népalais.

En 2023, plus de 600 alpinistes ont atteint le sommet de l'Everest, année qui fut marquée par le funeste record de 18 morts.

S.Keller--BTB