Berliner Tageblatt - La Bourse de Paris attend dans le calme l'inflation américaine

Euronext
AEX 0.95% 874.72
BEL20 0.75% 3892.15
PX1 0.72% 8098.01
ISEQ 0.97% 10059.45
OSEBX -0.03% 1339.8 kr
PSI20 1.36% 6603.77
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK 0.19% 2033
N150 1.08% 3369.65
La Bourse de Paris attend dans le calme l'inflation américaine
La Bourse de Paris attend dans le calme l'inflation américaine / Photo: © AFP/Archives

La Bourse de Paris attend dans le calme l'inflation américaine

La Bourse de Paris avance légèrement (+0,04%) dans les premiers échanges mercredi, les investisseurs restant prudents avant une série d'indicateurs macroéconomiques, dont la croissance et l'inflation aux Etats-Unis, première puissance économique mondiale.

Taille du texte:

L'indice vedette CAC 40 grappillait 3,10 points à 7.951,50 points vers 09H55. Mardi, il a avancé de 18,58 points à 7.948,40 points après avoir brisé lundi une série de huit hausses consécutives, dont sept en clôture.

Les marchés prennent "maintenant le temps de réfléchir à l'ampleur de leur progression depuis le début de l'année", après une série de records battus la semaine précédente, commente Florian Ielpo, économiste de Lombard Odier AM.

La saison des résultats d'entreprises, qui arrive bientôt à sa fin "a été le moteur de cette performance" et laisse désormais davantage la place à la macroéconomie, avec la publication de plusieurs indicateurs attendus.

Les observateurs de marchés se tourneront mercredi vers la publication de la deuxième estimation du PIB américain au quatrième trimestre. Puis jeudi, viendra le tour de l'indice d'inflation PCE de janvier, un indicateur scruté par la Réserve fédérale américaine (Fed) pour orienter sa politique monétaire.

"Les chiffres de l'indice PCE de jeudi devraient montrer que la désinflation n'est pas une ligne droite. Au mieux, on peut s'attendre à un chiffre en ligne", estime Florian Ielpo.

"Une surprise positive" ne serait pas pour autant "fatale au marché", ajoute l'économiste qui explique que "cette inflation est un signe de bonne santé économique contrairement à celle de 2022".

Casino en lutte

Le groupe Casino a publié une perte nette spectaculaire de 5,7 milliards d'euros en 2023, imputable notamment aux grandes difficultés de ses hypermarchés et supermarchés qu'il a depuis cédés en grande partie à des concurrents.

Son action chutait de 18,53% à 58 centimes.

Worldline dégringole

Le spécialiste du paiement voyait son titre chuter de 10,98% à 10,90 euros, lâchant jusqu'à 16,95% dans les premiers échanges, après avoir annoncé une perte nette de 817 millions d'euros pour 2023.

Lagardère sanctionné

Le groupe Lagardère, passé sous le contrôle de Vivendi, baissait de 4,06% à 19,62 euros après avoir annoncé une deuxième année bénéficiaire d'affilée, marquée toutefois par une légère baisse de ses bénéfices.

Le groupe a par ailleurs annoncé avoir reçu "une offre d'achat concernant le titre Paris Match émanant du groupe LVMH".

A la cote, le géant du luxe français cédait 0,20% à 848,70 euros et Vivendi 0,10% à 10,14 euros.

M.Furrer--BTB