Berliner Tageblatt - Royaume-Uni: léger repli de l'inflation à 3,2% en mars

Euronext
AEX -0.64% 906.35
BEL20 -0.53% 3927.08
PX1 -1.36% 7948.1
ISEQ -0.86% 9907.73
OSEBX -0.71% 1423.64 kr
PSI20 -1.43% 6811.66
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK -1.05% 2049.49
N150 -1.22% 3480.11
Royaume-Uni: léger repli de l'inflation à 3,2% en mars
Royaume-Uni: léger repli de l'inflation à 3,2% en mars / Photo: © AFP

Royaume-Uni: léger repli de l'inflation à 3,2% en mars

L'inflation a légèrement reculé au Royaume-Uni en mars, à 3,2% sur un an contre 3,4% le mois précédent, mais reste encore très au-dessus de la cible des autorités monétaires et une épine dans le pied des conservateurs en campagne.

Taille du texte:

C'est le plus faible niveau de hausse des prix depuis septembre 2021, précise l'Office national des statistiques (ONS) dans son communiqué mercredi.

Les prix alimentaires ont particulièrement marqué le pas, bonne nouvelle pour les consommateurs en proie à une crise du pouvoir d'achat, tandis que le carburant a freiné le repli des prix, les cours du pétrole ayant fortement rebondi depuis l'automne dans la foulée des tensions géopolitiques.

Le Chancelier de l'Echiquier, Jeremy Hunt, a jugé que les chiffres de mars étaient "une bonne nouvelle" qui allait aider les finances des Britanniques.

L'inflation avait flambé jusqu'à 11% à l'automne 2022 et reste l'une des principales ombres au tableau pour les conservateurs avant des élections législatives attendues cette année.

Les économistes estimaient quant à eux que le repli de l'inflation, un peu moins prononcé que prévu par les analystes et plus lent qu'espéré, est suffisamment régulier pour potentiellement inciter la Banque d'Angleterre à baisser ses taux d'intérêt plus tôt que prévu.

"Les chiffres du jour devraient rassurer la Banque d'Angleterre sur le fait que les prix à la consommation restent sur la voie" de son objectif de 2% d'autant que "la croissance des salaires a aussi perdu de la vigueur ces derniers mois", commente Christopher Breen, économiste du centre de réflexion économique CEBR.

Il relève que les prix devraient encore ralentir en avril à cause d'une baisse prévue des tarifs de l'électricité.

"Nous anticipons toujours une première baisse de taux en juin", conclut l'économiste. Le taux directeur de la BoE se situe actuellement à 5,25%.

I.Meyer--BTB