Berliner Tageblatt - La Meurthe-et-Moselle attend la crue de la Vezouze, plus aucun département en vigilance rouge

Euronext
AEX 0.04% 926.77
BEL20 -0.39% 3955.07
PX1 -0.66% 7656.31
ISEQ 0.68% 9506.01
OSEBX -0.47% 1410.46 kr
PSI20 -0.45% 6561.29
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK 6.85% 2294.51
N150 -0.84% 3349.89
La Meurthe-et-Moselle attend la crue de la Vezouze, plus aucun département en vigilance rouge
La Meurthe-et-Moselle attend la crue de la Vezouze, plus aucun département en vigilance rouge / Photo: © AFP

La Meurthe-et-Moselle attend la crue de la Vezouze, plus aucun département en vigilance rouge

Météo France a abaissé sa vigilance à orange pour "crues" en Meurthe-et-Moselle, contre rouge jusque-là, tout comme le département voisin de la Moselle, où la situation s'améliorait après les précipitations abondantes de la veille qui ont donné lieu à des inondations.

Taille du texte:

Outre ces deux départements, le Bas-Rhin est également en vigilance orange "crues" en raison des "pluies orageuses (qui) vont se produire sur des sols saturés voire inondés", indique l'office métrologique dans son bulletin de 22H00.

"Les pluies importantes observées ont entraîné une réaction de la Vezouze", rivière prenant sa source dans les Vosges et se jetant dans la Meurthe, indiquait Vigicrues dans son précédant bulletin évoquant une "crue exceptionnelle sur le secteur de Lunéville".

 

"Restez prudents et à l'écoute des messages de prévention", a écrit sur le réseau social X le président Emmanuel Macron à l'adresse des habitants "de Moselle, de Meurthe-et-Moselle et du Bas-Rhin", évoquant des "crues exceptionnelles".

Le ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu, a lui appelé les habitants à "adopter les bons comportements", notamment en reportant les déplacements et à garder le contact avec les "personnes vulnérables et isolées".

"La Vezouze a baissé de 10 centimètres entre 17h30 et 19h30 sur Lunéville et elle continue de baisser, donc nous n'avons pas encore déclenché le plan communal de sauvegarde", a déclaré à l'AFP Catherine Paillard, la maire de la commune, se voulant rassurante. "Aucune habitation n'est touchée. Pour la nuit, nous sommes plutôt optimistes", a-t-elle complété, alors que des opérations de pompage préventives ont été mies en place dès les premières alertes.

A quelques kilomètres en amont, à Croismare, la rivière est sortie de son lit, sans provoquer de dégâts importants, a indiqué Bruno Minutiello, président de la communauté de communes du Territoire de Lunéville à Baccarat. "Je reste en alerte", a-t-il néanmoins précisé.

- Nouvelles pluies en Moselle -

Dans le département voisin de la Moselle, la situation "s'améliore" et le nombre d'interventions en cours "diminue" selon la préfecture, malgré les crues de la rivière Nied qui valent au département d'être également classé en vigilance rouge, bien que le "pic" soit "passé".

Le département a également été placé par Météo-France en vigilance jaune "pluie-orages". "Cet épisode météorologique est susceptible d'occasionner une montée du niveau des eaux" dimanche midi, anticipe la préfecture.

"Un risque de débordement a été identifié concernant la digue de Salzbronn", poursuivent les services de l'Etat. "Environ 130 personnes ont été évacuées à titre préventif", certaines ont dû être relogées par la commune et des patrouilles des forces de l'ordre ont été organisées dans les quartiers évacués.

Environ 500 foyers "restent privés d'électricité", notamment sur le secteur de Bouzonville, toujours selon la préfecture, qui espère cependant un rétablissement "en fin de journée".

La Moselle a connu des précipitations abondantes vendredi, "l'équivalent de plus d'un mois de pluie est tombé en moins de 24 heures", selon la préfecture. Plus de 1.000 sapeurs-pompiers et 642 engins ont été mobilisés pour répondre à l'urgence.

Dans les communes touchées la veille par les inondations, les services s'adonnaient aux opérations de pompage et de nettoyage.

"On est en train de gérer la décrue et de récupérer les places, les routes et les espaces publics qui ont pu être dégradés par la montée des eaux", a expliqué Philippe Schutz, maire de Boulay-Moselle. "Sur une place, la rivière a fait pression sur des murs qui se sont effondrés. On a aussi la maison du département qui a son mur de ceinture qui a été emporté."

- "Catastrophe naturelle" -

D'autres rivières sont également classées en vigilance orange aux crues, notamment la Moder, dans le département voisin du Bas-Rhin, ainsi que la Sarre et la Zorn.

"La tendance générale est à la décrue", a indiqué la préfecture du Bas-Rhin dans un communiqué, réclamant tout de même aux habitants de ne pas s'approcher des cours d'eau.

"Eu égard à l'impact des inondations sur les habitations et les commerces, en particulier dans la commune de Diemeringen, la préfète sollicitera une reconnaissance de catastrophe naturelle", précise la préfecture.

M.Ouellet--BTB