Berliner Tageblatt - Wall Street proche de l'équilibre, attentisme avant Nvidia

Euronext
AEX -0.64% 918.72
BEL20 -0.92% 3833.37
PX1 -2.66% 7503.27
ISEQ -1.72% 9386.26
OSEBX -0.61% 1391.56 kr
PSI20 -0.42% 6538.23
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK -0.4% 2098.54
N150 -2.29% 3288.5
Wall Street proche de l'équilibre, attentisme avant Nvidia
Wall Street proche de l'équilibre, attentisme avant Nvidia / Photo: © AFP

Wall Street proche de l'équilibre, attentisme avant Nvidia

La Bourse de New York évoluait proche de l'équilibre mercredi, peu après l'ouverture, en manque de souffle pour aller chercher de nouveaux records, et quelque peu attentiste avant la publication des résultats très attendus du géant des semi-conducteurs Nvidia.

Taille du texte:

Vers 13H55 GMT, le Dow Jones s'effritait de 0,03%, l'indice Nasdaq progressait de 0,08% et l'indice élargi S&P 500 était à l'équilibre.

"Les investisseurs prennent quelques bénéfices après la remontée que nous avons connue depuis le creux de mi-avril et avant les résultats de Nvidia (après Bourse) et les minutes de la Fed (compte-rendu de la dernière réunion de la banque centrale américaine)", a observé Sam Stovall, de CFRA.

Inconnu du grand public il y a moins de deux ans, Nvidia (-0,66%) est devenu l'emblème de la course à l'intelligence artificielle (IA) générative, grâce à ses puces, les fameuses cartes graphiques.

Le groupe de Santa Clara (Californie) est désormais troisième capitalisation mondiale, à 2.325 milliards de dollars.

"Ce serait exagéré de dire que tout va tourner autour de Nvidia aujourd'hui, mais c'est certainement l'événement de la journée", a commenté, dans une note, Patrick O'Hare, de Briefing.com.

"Il y a de l'hésitation" avant cette publication, la dernière de la saison pour les géants technologiques, souligne l'analyste.

Première capitalisation mondiale, et de loin, Microsoft poursuivait sa progression irrésistible (+0,50%), toujours soutenu par sa capacité à transformer ses investissements dans l'IA générative en une gamme de produits pour entreprises et grand public.

En retrait face au roulement des annonces IA de ses rivaux, Amazon (+0,45%) prépare, selon CNBC, une refonte de son assistant vocal Alexa, qui va proposer une version gonflée à l'IA moyennant un abonnement payant.

Outre Nvidia, les investisseurs attendent le compte-rendu de la dernière réunion de la Fed. "Il devrait confirmer qu'ils attendent de voir les prochaines indicateurs et ne se décideront à baisser les taux que lorsque le rythme de l'inflation le justifiera", selon Sam Stovall.

Sur le marché obligataire, le rendement des emprunts d'Etat américains à 10 ans se redressait à 4,43%, contre 4,41% la veille en clôture.

Ailleurs à la cote, pour avoir publié un bénéfice inférieur aux attentes, Target était sanctionné (-8,69%).

Son PDG, Brian Cornell, a évoqué l'inflation, qui érode le pouvoir d'achat des consommateurs. Le groupe voit néanmoins la conjoncture s'améliorer, en particulier sur les articles non essentiels et a confirmé ses prévisions annuelles.

A l'inverse de Target, le géant chinois du commerce électronique Pinduoduo (+3,60%), maison mère du site Temu, a tiré profit de l'attrait actuel des consommateurs pour les prix bas et les bonnes affaires, avec des résultats nettement supérieurs aux projections.

Même son de cloche pour TJX (+6,17%), qui chapeaute notamment la chaîne de démarques TJMaxx et a surpassé les anticipations du marché.

Le groupe de médias BuzzFeed a été mis en orbite (+33,04%) par l'annonce de l'entrée au capital de l'ancien candidat à l'investiture républicaine pour la présidentielle américaine, Vivek Ramaswamy, qui s'est rallié à Donald Trump.

L'entrepreneur et politicien contrôle désormais 7,7% du capital, selon un avis publié par le régulateur américain des marchés, la SEC.

L'équipementier sportif Lululemon Athletica, connu pour ses pantalons de yoga haut de gamme, était chahuté (-7,13%) après avoir fait état du départ de la responsable produits, Sun Choe, qui ne sera pas remplacée. Les analystes y voient un nouvel épisode des difficultés du groupe, dont les ventes sont en berne.

H.Seidel--BTB