Berliner Tageblatt - Ukraine: des frappes russes font trois morts et 19 blessés à Kharkiv

Euronext
AEX -0.05% 916.04
BEL20 -0.35% 4003.52
PX1 0.21% 7586.55
ISEQ 0.15% 9771.37
OSEBX 0.84% 1443.71 kr
PSI20 0.34% 6789.09
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK 0.52% 2382.85
N150 0.68% 3399.28
Ukraine: des frappes russes font trois morts et 19 blessés à Kharkiv
Ukraine: des frappes russes font trois morts et 19 blessés à Kharkiv / Photo: © AFP

Ukraine: des frappes russes font trois morts et 19 blessés à Kharkiv

Des frappes russes ont fait trois morts et 19 blessés samedi à Kharkiv, deuxième ville d'Ukraine très régulièrement bombardée, a annoncé le président Volodymyr Zelensky, après une nuit déjà marquée par une attaque "massive" contre le fragile système énergétique de son pays.

Taille du texte:

L'armée russe a frappé cette ville, toute proche de sa frontière, à l'aide de "bombes aériennes guidées", des armes à la force dévastatrice, a précisé M. Zelensky sur Telegram.

"Il y a 19 blessés et trois morts", un immeuble résidentiel ayant été touché, a-t-il déploré, ajoutant que les recherches se poursuivaient dans les débris.

Un bâtiment éventré, aux fenêtres soufflées, était visible sur une vidéo accompagnant le message de Volodymyr Zelensky. Des morceaux de meubles et de métal étaient éparpillés sur le trottoir le longeant, où un large trou signalait le probable impact d'une bombe.

La ville de Kharkiv est souvent endeuillée par des attaques russes. Début mai, Moscou a lancé dans sa région une offensive terrestre surprise, et les combats y restent violents.

La Russie disait avoir pour but de créer une zone tampon afin de mieux défendre son territoire des frappes de Kiev, notamment la région de Belgorod, frontalière de celle de Kharkiv.

Un civil y a été tué par une frappe ukrainienne dans une exploitation agricole, a indiqué samedi son gouverneur Viatcheslav Gladkov.

L'Ukraine de son côté affirme qu'elle frappe le territoire russe dans cette région pour se protéger.

- Coupures de courant -

Dans la nuit, le réseau énergétique ukrainien, déjà en difficulté, a été la cible d'une nouvelle attaque russe d'ampleur.

Des installations d'Ukrenergo, opérateur ukrainien, ont été "endommagées" dans les régions de Zaporijjia (sud) et de Lviv (ouest), a indiqué le ministère ukrainien de l'Energie.

Ukrenergo a déclaré que deux de ses employés avaient été blessés et hospitalisés à Zaporijjia.

Selon le ministère, il s'agit de la huitième attaque "massive" contre des centrales électriques ukrainiennes au cours des trois derniers mois, ce qui a entraîné de fréquentes coupures d'électricité, le réseau électrique peinant à résister aux frappes ciblées des Russes.

Le ministère russe de la Défense a dit samedi avoir mené une "frappe groupée" contre des installations énergétiques ukrainiennes, "en réponse" aux attaques de Kiev sur son propre territoire.

Jeudi, des infrastructures énergétiques, dont une centrale, avaient déjà été endommagées par une importante attaque russe nocturne.

La Russie, en multipliant ses attaques, a détruit la moitié de la capacité énergétique de l'Ukraine, selon M. Zelensky.

Ukrenergo a annoncé que les coupures de courant dans tout le pays commenceraient plus tôt que d'habitude samedi, entre 11H00 GMT et 21H00 GMT, en raison des dégâts causés par les attaques.

Le directeur général de l'opérateur DTEK, Maxime Timtchenko, avait averti que l'Ukraine risquait d'être "confrontée à une grave crise cet hiver", si ses partenaires occidentaux ne se mobilisaient pas.

Kiev exhorte ces derniers à l'aider à reconstruire son réseau électrique, un projet qui requiert d'importants investissements, et à lui fournir plus d'équipements de défense antiaérienne pour contrer les bombardements russes.

- "Forces significatives" -

Dans l'est du pays, cinq civils ont été tués par des bombardements russes au cours des dernières 24 heures dans des zones situées en première ligne dans la région de Donetsk, a déclaré son gouverneur, Vadym Filachkine.

Dans la partie occupée de cette région minière, dont la Russie revendique l'annexion, trois personnes ont été tuées et quatre blessées samedi dans plusieurs frappes ukrainiennes à Donetsk et Gorlivka, selon le chef de l'occupation russe de la région, Denis Pouchiline.

L'armée russe a continué ces derniers mois d'y avancer face à une armée ukrainienne en manque d'hommes et de munitions.

Moscou tente encore de gagner du terrain et déploie des "forces significatives" dans les zones proches de Pokrovsk et de Toretsk, où d'intenses affrontements ont eu lieu samedi, a indiqué l'armée ukrainienne.

Les autorités d'occupation russe dans la région de Zaporijjia ont par ailleurs affirmé que des attaques ukrainiennes avaient endommagé une sous-station de la centrale nucléaire de la ville, contrôlée par les troupes russes, tout en assurant que la sécurité nucléaire n'était pas affectée.

J.Fankhauser--BTB