Berliner Tageblatt - Suède: un syndicat va poursuivre Tesla en justice pour rétention d'information

Euronext
AEX -0.09% 936.65
BEL20 -0.25% 3997
PX1 -0.67% 7581.5
ISEQ 0.45% 9784.4
OSEBX -0.34% 1422.53 kr
PSI20 0.24% 6722.11
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK -0.97% 2384.81
N150 -0.49% 3358.93
Suède: un syndicat va poursuivre Tesla en justice pour rétention d'information
Suède: un syndicat va poursuivre Tesla en justice pour rétention d'information / Photo: © AFP

Suède: un syndicat va poursuivre Tesla en justice pour rétention d'information

Le syndicat de la métallurgie IF Metall, en conflit avec Tesla, va poursuivre le géant américain aux prud'hommes en Suède pour ne pas avoir voulu communiquer sur sa santé financière, a indiqué mardi le syndicat.

Taille du texte:

Le document est prêt et sera envoyé au tribunal au plus tard la semaine prochaine, a précisé à l'AFP Tomas With, vice-président du syndicat.

Tesla est tenu par la législation suédoise d'informer régulièrement les syndicats sur l'état financier du groupe, estime IF Metall qui mène une grève chez le constructeur américain depuis huit mois.

Les employeurs qui n'ont pas signé de convention collective - ce qui est le cas du géant américain - doivent eux aussi informer les syndicats qui ont des membres sur leur lieu de travail, selon la loi.

Depuis mars, IF Metall organise des réunions avec les ateliers suédois de Tesla pour obtenir des informations sur les finances de l'entreprise.

"Ces derniers mois, la direction a globalement mis l'accent sur la nécessité de réaliser des économies (...) Réduiront-ils ou non le nombre d'employés?", s'interroge M. With.

Si la plupart des ateliers leur ont fourni ces données, celui d'Uppsala (centre) a refusé, arguant qu'il était en conflit avec IF Metall.

Le syndicat a lancé fin octobre une grève chez Tesla, lui reprochant de refuser d'adhérer à une convention collective sur les salaires.

Négociées secteur par secteur, les conventions collectives constituent la base du modèle de marché du travail suédois. Elles couvrent près de 90% de l'ensemble des salariés suédois et leur garantissent des minimas salariaux et des conditions de travail.

Bien qu'ils soient syndiqués, les ouvriers de Tesla ne bénéficient pas des conventions collectives sectorielles car leur entreprise n'a pas signé la convention.

Outre IF Metall, neuf autres syndicats ont annoncé des mesures de solidarité envers les salariés de Tesla, comme les dockers ou celui de la construction.

Le spécialiste américain de la voiture électrique a toujours rejeté les appels à la syndicalisation parmi ses 127.000 employés dans le monde.

J.Fankhauser--BTB