Berliner Tageblatt - Le prix des carburants a encore bondi la semaine dernière

Euronext
AEX -0.26% 914.56
BEL20 -0.15% 4026.88
PX1 -0.33% 7596.82
ISEQ 0.24% 9389.44
OSEBX -0.19% 1449.84 kr
PSI20 0.59% 6900.98
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK 0.08% 2386.94
N150 -0.1% 3394.06
Le prix des carburants a encore bondi la semaine dernière
Le prix des carburants a encore bondi la semaine dernière / Photo: © AFP/Archives

Le prix des carburants a encore bondi la semaine dernière

Le prix moyen du litre de gazole vendu en stations-service a encore augmenté de 12 centimes la semaine dernière, selon des chiffres gouvernementaux, alors que les approvisionnements sont perturbés par le mouvement social dans le secteur pétrolier.

Taille du texte:

Le prix moyen était de 1,92 euro TTC, retrouvant son niveau de fin juillet, selon des chiffres hebdomadaires arrêtés vendredi dernier. Les autres carburants sont aussi concernés par des hausses de prix, bien que moins élevées.

Le litre de super SP95 a gagné 8 centimes, à 1,7268 euro, le SP95-E10 plus de 7 centimes (1,6646 euro) tout comme le superéthanol E85 (0,7621 euro).

Les prix des carburants sont repartis à la hausse depuis fin septembre après des semaines de baisse ininterrompue. Il y a deux semaines, le prix du gazole avait fait un bond de 10 centimes en moyenne.

La ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher a appelé vendredi les distributeurs à ne pas "profiter" de la pénurie, relevant que des prix à la pompe de près de trois euros le litre ne sont "en aucune manière" justifiés malgré la grève chez TotalEnergies.

Si certaines augmentations des prix sont "liées au fait que nous importons depuis l'étranger" et à des coûts d'approvisionnement "supérieurs", "cela ne justifie en aucune manière les prix à la pompe de trois euros", a-t-elle dit.

La remontée des prix des carburants s'inscrit aussi dans un contexte mondial lié à la décision de l'Opep+ de baisser sa production à venir pour soutenir les cours.

L.Janezki--BTB