Berliner Tageblatt - Wall Street conclut en hausse pour le deuxième jour d'affilée

Euronext
AEX 0.95% 944.91
BEL20 0.29% 4040.06
PX1 1.27% 7724.32
ISEQ -0.04% 9769.03
OSEBX 1.35% 1434.43 kr
PSI20 0.15% 6811.86
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK 0.36% 2408.05
N150 0.54% 3395.27
Wall Street conclut en hausse pour le deuxième jour d'affilée

Wall Street conclut en hausse pour le deuxième jour d'affilée

La Bourse de New York a clôturé en hausse mardi pour le deuxième jour d'affilée dans le sillage de résultats d'entreprises meilleurs que prévu mais l'optimisme a perdu de l'élan en deuxième partie de séance.

Taille du texte:

L'indice Dow Jones a gagné 1,12% à 30.523,80 points, le Nasdaq 0,90% à 10.772,40 points et l'indice élargi S&P 500 1,14% 3.719,98 points, selon des résultats définitifs.

"Les banques ont rapporté de bons résultats et cela a nourri l'optimisme mais je me demande si cet allant ne relève pas simplement d'un cas de rebond technique d'un marché généralement à la baisse", doutait Karl Haeling de LBBW.

Les actions américaines étaient parties sur les chapeaux de rouge en début de séance, les trois indices naviguant bien au-dessus de 2% mais elles ont lâché du terrain en cours de journée.

"J'ai remarqué que le secteur des matières premières était généralement en retrait", notait l'analyste de LBBW pour l'AFP, rappelant que les cours du brut ont piqué du nez quand des informations de presse ont rapporté que la Maison Blanche allait de nouveau puiser dans les réserves stratégiques d'or noir.

Sollicités par l'AFP, la Maison Blanche s'est refusée à tout commentaire et le ministère de l'Energie n'a pas donné suite.

La porte-parole du président Joe Biden, Karine Jean-Pierre, a simplement indiqué que le chef de l'Etat ferait "une annonce demain", sans plus de précision.

Une autre information de presse, concernant Apple qui entend réduire sa production d'iPhone 14, a aussi refroidi le Nasdaq.

Le titre d'Apple qui caracolait au-dessus de 2,3% en matinée, a décroché un peu pour terminer en hausse de 0,94% à 143,75 dollars.

Selon le site d'information spécialisée, The Information, la firme de Cupertino s'apprête à réduire sa production d'iPhone 14, après une réévaluation de la demande mondiale et aurait déjà ordonné à un de ses sous-traitants en Chine de cesser la fabrication de certains composants.

"Globalement, pour l'économie en général, une inquiétude demeure, c'est celle de la Chine", résumait Karl Haeling. Pékin "ne va pas changer de si tôt sa politique de tolérance zéro vis-à-vis du Covid, aussi va-t-il falloir attendre le courant de l'année prochaine avant de voir l'économie chinoise reprendre sa croissance", a indiqué l'analyste.

Le marché actions a toutefois enregistré un solide début de semaine sur la trace de résultats d'entreprises meilleurs que prévus.

Goldman Sachs (+2,46%), la dernière grande banque à publier ses comptes trimestriels, a affiché des résultats en repli, mais meilleurs qu'attendu, et annoncé une nouvelle reconfiguration de ses activités.

Les autres grandes banques qui avaient publié la veille des résultats également dépassant les attentes ont poursuivi leur hausse comme Morgan Stanley (+3,02%), JPMorgan (+2,56%) ou Bank of America (+3,81%).

Le titre de Lockheed Martin a bondi de 8,81% à 432,32 dollars après que le groupe d'armement américain a annoncé un résultat net par action plus fort qu'anticipé par les analystes, aidé par sa division aéronautique qui fabrique les avions de combat F-35.

Porté par l'optimisme ambiant mais peut-être aussi par le fait que le syndicat Amazon Labor Union (ALU) a échoué à s'implanter dans un de ses entrepôts dans l'Etat de New York, le géant du commerce en ligne Amazon a gagné 2,26%.

Après la clôture du marché, Netflix, qui avait conclu en repli de 1,73% à 240,86 dollars, s'est envolé dans les échanges électroniques (+14%). Le leader du streaming a explosé les attentes en gagnant 2,4 millions d'abonnés supplémentaires pendant le troisième trimestre.

Ce résultat bien au-delà de ses prévisions représente une victoire pour le vétéran du streaming qui en avait perdu près d'1,2 million entre janvier et juin. La plateforme compte désormais plus de 223 millions d'abonnés, dépassant son record de fin 2021 (221,8 millions).

Les rendements obligataires étaient calmes, celui sur les bons du Trésor à dix ans s'affichant à 3,99% contre 4,01% la veille.

M.Furrer--BTB