Berliner Tageblatt - Nicolas Dupont-Aignan: liberté, souveraineté, fermeté

Euronext
AEX -0.3% 854.97
BEL20 0.31% 3707.48
PX1 0.7% 7966.68
ISEQ 1.03% 9660.86
OSEBX -0.22% 1260.8 kr
PSI20 0.69% 6242.11
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK 0.31% 2291.87
N150 0.02% 3268.76
Nicolas Dupont-Aignan: liberté, souveraineté, fermeté
Nicolas Dupont-Aignan: liberté, souveraineté, fermeté / Photo: ©

Nicolas Dupont-Aignan: liberté, souveraineté, fermeté

Souverainiste, "héritier" selon lui du gaullisme, le candidat à la présidentielle Nicolas Dupont-Aignan se rêve à la tête d'une France "libre" et "indépendante", et appelle à "choisir la liberté" à travers un projet de rupture profonde avec les fondements de l'Union européenne.

Taille du texte:

Bien qu'il n'ait "jamais prononcé" le mot "Frexit", le président de Debout la France envisage une sortie complète de l'UE par référendum, après une "refonte" de ce système qu'il qualifie de "maléfique".

Il dit vouloir remplacer l'Union européenne "destructrice de notre démocratie et réductrice de notre puissance" par une "communauté des nations libres", souveraines sur leurs "frontières, budget et supériorité de la loi".

Afin de "regagner l'indépendance militaire et stratégique" de la France "soumise" aux Etats-Unis, le candidat souverainiste aspire également à sortir du commandement intégré de l'OTAN.

C'est pour "rendre le pouvoir au peuple français" que Nicolas Dupont-Aignant souhaite la création d'un référendum d'initiative citoyenne (RIC), lorsque le projet est soutenu par 500.000 citoyens.

Par ce biais, il entend aussi réformer la Constitution sur d'autres "sujets-clés" que sont le code pénal, l'immigration, l'école ou la laïcité.

Favorable à la suppression des régions, Nicolas Dupont-Aignan propose de "recentraliser une partie de leurs compétences" de façon à "reconstruire l'Etat" et moins "embêter" les maires et les élus.

"Rétablir l'ordre et maîtriser l'immigration" passerait notamment par la suppression du droit du sol, l'expulsion des délinquants étrangers une fois leur peine purgée, ou encore l'ouverture d'un bagne aux Îles Kerguelen pour les condamnés terroristes.

Arrêt des sanctions à l'égard de la Russie, casier vierge pour les élus de la République, baisse de la majorité pénale à 16 ans, rétablissement de l'ISF, "recréation d'une filière nucléaire d'excellence" et fin des éoliennes comptent parmi les autres propositions de son programme.

B.Shevchenko--BTB