Berliner Tageblatt - Grèce: des centaines d'agriculteurs et de tracteurs convergent vers Athènes

Euronext
AEX -0.02% 865.17
BEL20 0.76% 3823.23
PX1 0.49% 8020.46
ISEQ 0.98% 9925.26
OSEBX -0.38% 1342.62 kr
PSI20 1.64% 6336.36
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK -1.83% 2042.5
N150 0.15% 3331.18
Grèce: des centaines d'agriculteurs et de tracteurs convergent vers Athènes
Grèce: des centaines d'agriculteurs et de tracteurs convergent vers Athènes / Photo: © AFP

Grèce: des centaines d'agriculteurs et de tracteurs convergent vers Athènes

Des centaines d'agriculteurs grecs et de tracteurs ont convergé mardi vers Athènes pour réclamer une hausse des aides financières au secteur, des protestations similaires à celles de leurs collègues dans d'autres pays européens.

Taille du texte:

Des convois des dizaines de tracteurs, escortés par la police, devaient rallier en fin d'après-midi le centre d'Athènes et stationner devant le Parlement en signe de protestation, selon des images diffusés par des médias locaux.

La majorité des agriculteurs des régions agricoles de la Grèce continentale mais aussi de Crète (sud) doivent arriver en autocar, a-t-on appris auprès de la police.

Celle-ci a pris des mesures spéciales dans le centre d'Athènes qui devrait en partie être bouclé à la circulation.

Le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis, qui avait rencontré la semaine dernière les représentants des syndicats professionnels, a appelé lundi les agriculteurs à causer "le moins de perturbations possible".

Mais le dirigeant conservateur a insisté sur le fait que le gouvernement n'avait "rien de plus à donner" aux agriculteurs en colère.

La Fédération des agriculteurs a indiqué ne pas être "satisfaite des mesures supplémentaires annoncées par le gouvernement".

Les agriculteurs grecs ont commencé à protester le mois dernier, tout comme leurs collègues en France, en Allemagne, en Italie, en Pologne et en Espagne et dans d'autres pays européens.

Leur mécontentement est en partie alimenté par la lenteur des indemnisations après les feux et les inondations dévastatrices de l'année dernière en Thessalie, plaine principale de la production agricole du pays.

Ils réclament aussi un contrôle des importations, une réduction des taxes sur les carburants, de meilleurs prix pour leurs produits et un assouplissement des réglementations environnementales de l'Union européenne.

Après leur avoir versé entre 2.000 euros et 4.000 euros l'année dernière, le gouvernement a promis une aide supplémentaire de 5.000 à 10.000 euros cette année.

Le gouvernement a proposé de réduire les factures d'énergie des agriculteurs au cours des dix prochaines années et de ramener la TVA sur les engrais et les aliments pour animaux de 13% à 6%.

J.Bergmann--BTB