Berliner Tageblatt - Blinken exprime son "désaccord" avec Lula sur Gaza, avant un G20 au Brésil

Euronext
AEX 0.7% 880.92
BEL20 0.43% 3907.49
PX1 0.17% 8119.61
ISEQ -0.48% 10018.17
OSEBX 0.76% 1350 kr
PSI20 -0.44% 6563.71
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK 2.98% 2093.61
N150 0.08% 3372.62
Blinken exprime son "désaccord" avec Lula sur Gaza, avant un G20 au Brésil
Blinken exprime son "désaccord" avec Lula sur Gaza, avant un G20 au Brésil / Photo: © AFP

Blinken exprime son "désaccord" avec Lula sur Gaza, avant un G20 au Brésil

Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a fait part mercredi à Lula du "désaccord" des Etats-Unis sur les propos polémiques du président brésilien comparant la guerre à Gaza à la Shoah, peu avant un sommet du G20 au Brésil.

Taille du texte:

Arrivé mardi soir au Brésil, M. Blinken a rencontré le président Luiz Inacio Lula da Silva au moment où celui-ci affronte une crise diplomatique avec Israël.

Au cours d'une rencontre à Brasilia, il y a eu un "échange franc" et M. Blinken "a évoqué le sujet de Gaza et a clairement fait part de notre désaccord sur ces propos", a dit un responsable du Département d'Etat sous couvert d’anonymat à des journalistes accompagnant le chef de la diplomatie américaine.

Soutien diplomatique et militaire d'Israël, les Etats-Unis ont mis mardi leur veto à un nouveau projet de résolution du Conseil de sécurité de l'ONU exigeant un cessez-le-feu immédiat.

La guerre a été déclenchée par une attaque sans précédent lancée contre Israël le 7 octobre par des commandos du Hamas. Plus de 1.160 personnes ont été tuées, en majorité des civils, selon un décompte de l'AFP réalisé à partir de données officielles israéliennes.

En représailles, l'armée israélienne a lancé une offensive qui a fait 29.313 morts à Gaza, en grande majorité des civils, selon le ministère de la Santé du Hamas.

La tension entre Brésil et Israël, qui a déclaré Lula "persona non grata", n'a cessé de monter ces derniers jours et la tempête diplomatique éclipse largement la réunion des ministres des Affaires étrangères du G20 qui se tient mercredi après-midi et jeudi matin à Rio de Janeiro.

Le Brésil assure depuis décembre la présidence de ce groupe.

Deux ans après le début de la guerre en Ukraine, le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken va retrouver le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov à la réunion de Rio.

Les membres du G20 sont toujours divisés sur ce dossier, et Lula lui-même a estimé que les torts étaient partagés entre d'un côté la Russie et de l'autre l'Occident et Kiev.

Le ministre britannique des Affaires étrangères David Cameron compte profiter de sa présence au G20 pour dénoncer "l'agression russe" en Ukraine "directement" auprès de son homologue russe, selon un communiqué de son ministère.

Samedi, les membres du G7, qui comprend Etats-Unis, Japon, Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie et Canada, tous alliés de l'Ukraine, devraient discuter au cours d'une réunion virtuelle d'un durcissement des sanctions contre Moscou.

- "Eteindre des incendies" -

Pour Lula, qui doit recevoir M. Lavrov jeudi selon la présidence brésilienne, le G20 "est le forum le plus à même d'influer de façon positive sur l'ordre du jour international".

La séance d'ouverture de la réunion des ministres des Affaires étrangères du G20, qui aura lieu à Marina da Gloria, un port de plaisance avec une vue imprenable sur la baie de Rio, doit porter sur les "tensions internationales".

Les débats de jeudi sont censés aborder une "réforme de la gouvernance globale", un sujet cher au Brésil, qui veut donner plus de poids aux pays du Sud dans des institutions comme l'ONU, le FMI et la Banque mondiale.

"Actuellement, on se contente d'éteindre des incendies (...). Il faut adapter le système international pour qu'il permette la prévention de nouveaux conflits", a dit mardi Mauricio Lyrio, un diplomate brésilien impliqué dans l'organisation du G20.

Les deux autres priorités de la présidence brésilienne du G20 sont la lutte contre la faim et le réchauffement climatique.

Avant le début de la réunion, le ballet des rendez-vous bilatéraux a commencé. Le ministre français des Affaires étrangères Stéphane Séjourné a rencontré son homologue brésilien Mauro Vieira, qui s'est entretenu notamment avec le ministre russe.

Une rencontre entre MM. Blinken et Lavrov semble improbable au vu des tensions qui ont suivi l'annonce de la mort en prison de l'opposant russe Alexeï Navalny.

Leur dernière entrevue remonte à mars 2023, à l'occasion d'une réunion du G20 en Inde.

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, est représenté par son vice-ministre Ma Zhaoxu à ce premier grand rendez-vous de l'année du G20.

Fondé en 1999, le G20 rassemble la plupart des principales économies mondiales, ainsi que l'Union européenne et l'Union africaine. Sa vocation était dans un premier temps surtout économique mais il s'est de plus en plus saisi des sujets brûlants de l'actualité mondiale.

E.Schubert--BTB