Berliner Tageblatt - Poutine, conforté par les avancées russes en Ukraine, s'adresse à la nation

Euronext
AEX 0.08% 865.97
BEL20 0.83% 3826.01
PX1 0.57% 8027.37
ISEQ 1.03% 9929.61
OSEBX -0.38% 1342.62 kr
PSI20 1.63% 6336.22
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK -1.83% 2042.5
N150 0.31% 3336.57
Poutine, conforté par les avancées russes en Ukraine, s'adresse à la nation
Poutine, conforté par les avancées russes en Ukraine, s'adresse à la nation / Photo: © POOL/AFP

Poutine, conforté par les avancées russes en Ukraine, s'adresse à la nation

Conforté par les avancées russes en Ukraine, Vladimir Poutine doit prononcer jeudi son discours à la nation, grand-messe annuelle lors de laquelle il définit les priorités de la Russie, à deux semaines d'une élection présidentielle sans opposition.

Taille du texte:

Le président russe apparaît en meilleure posture qu'il y a un an, quand son armée était sous le coup de retraites humiliantes dans le sud et le nord-est de l'Ukraine, après une tentative avortée de s'emparer de Kiev au printemps 2022.

Depuis, l'armée ukrainienne a échoué dans sa contre-offensive déclenchée à l'été 2023 et se retrouve sur la défensive, manquant de munitions faute d'accord à Washington, face à des soldats russes plus nombreux et mieux armés.

Mi-février, ces derniers ont ainsi réussi à s'emparer de la ville forteresse d'Avdiïvka, sur le front Est, et continuent leur poussée dans ce secteur, suscitant le satisfecit de Vladimir Poutine.

Celui-ci, dont le pays se concentre depuis désormais plus d'un an sur l'effort de guerre, peut aussi se réjouir de la résilience de l'économie russe qui, malgré une pluie de sanctions occidentales, résiste pour l'heure et s'est tournée vers l'Asie.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a refusé d'évoquer les thèmes du discours, disant seulement que le président l'écrivait personnellement.

Vladimir Poutine a quant à lui déclaré que sa prise de parole prendrait "bien sûr" en compte la présidentielle organisée du 15 au 17 mars et permettrait de fixer "des objectifs pour les six prochaines années au moins" : la durée du mandat du chef de l'Etat en Russie.

Son allocution aura lieu à partir de 12H00 (9H00 GMT) au Gostiny Dvor, un palais des congrès situé près de la Place Rouge à Moscou.

Vladimir Poutine pourrait réagir aux propos polémiques de son homologue français Emmanuel Macron, qui a évoqué cette semaine l'éventualité de l'envoi de troupes occidentales en Ukraine, ou encore à l'appel des séparatistes prorusses de Moldavie qui ont solennellement réclamé mercredi la "protection" de Moscou.

- Funérailles de Navalny -

Dans ses discours à la nation, Vladimir Poutine fait traditionnellement le bilan de l'année écoulée et fixe de nouvelles orientations stratégiques, devant l'élite politique et militaire de son pays.

Il s'en prend aussi désormais habituellement à l'Occident, présenté comme l'ennemi dépravé des "valeurs traditionnelles" officiellement défendues par le Kremlin.

A la même occasion, en février 2023, il avait accusé les Occidentaux de se servir du conflit en Ukraine pour "en finir" avec la Russie, réitérant sa thèse selon laquelle ils appuient des forces néonazies chez son voisin pour y consolider un Etat antirusse.

Il avait aussi appelé à poursuivre les "traîtres" en Russie, en pleine répression de toute voix critique de la politique du Kremlin et de l'intervention militaire en Ukraine, à coups de milliers d'amendes et de dizaines de lourdes peines de prison.

Le discours de jeudi interviendra en outre à la veille des funérailles prévues à Moscou de son principal opposant, le militant anticorruption Alexeï Navalny, mort le 16 février en prison dans des conditions obscures.

Vladimir Poutine, qui n'a jamais prononcé en public le nom d'Alexeï Navalny, n'a toujours pas commenté ce décès qui a choqué les puissances occidentales.

En pleine campagne pour la présidentielle, Vladimir Poutine multiplie depuis le début de l'année les apparitions médiatiques, s'affichant récemment pour des remises de médailles ou à bord d'un bombardier des forces de dissuasion nucléaire russes.

Les médias russes soulignent que son discours de jeudi sera retransmis non seulement à la télévision mais aussi gratuitement dans des salles de cinéma de 20 villes de Russie, un pays dont la population est soumise, selon les critiques du Kremlin, à un embrigadement politique croissant.

W.Lapointe--BTB