Berliner Tageblatt - Frappe russe sur un hypermarché en Ukraine: au moins deux tués, des dizaines de blessés, selon Kiev

Euronext
AEX 0.48% 923.12
BEL20 -0.01% 3832.88
PX1 0.91% 7571.57
ISEQ 0.48% 9431.73
OSEBX 0.15% 1393.52 kr
PSI20 -0.28% 6519.97
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK -1.48% 2067.57
N150 0.29% 3298.18
Frappe russe sur un hypermarché en Ukraine: au moins deux tués, des dizaines de blessés, selon Kiev
Frappe russe sur un hypermarché en Ukraine: au moins deux tués, des dizaines de blessés, selon Kiev / Photo: © AFP

Frappe russe sur un hypermarché en Ukraine: au moins deux tués, des dizaines de blessés, selon Kiev

Au moins deux personnes ont été tuées et 33 blessées samedi dans une frappe russe sur un hypermarché de bricolage à Kharkiv, deuxième ville d'Ukraine, où "plus de 200 personnes" pourraient avoir été au moment de l'impact, selon Kiev.

Taille du texte:

Selon le gouverneur régional, Oleg Synegoubov, cette attaque russe a été réalisée à l'aide de deux bombes aériennes guidées.

"Deux personnes ont été tuées. Il s'agissait d'hommes qui travaillaient dans l'hypermarché", a-t-il dit dans une vidéo sur Telegram. "Le nombre de blessés a grimpé à 33 personnes", a-t-il déclaré.

Selon les autorités, 10.000 m2 sont en feu mais les pompiers sont en passe de le contrôler.

La chaîne d'hypermarchés Epitsentr vend de l'électroménager et des produits de bricolage.

"La Russie a porté un nouveau coup brutal à notre ville de Kharkiv - un hypermarché de construction - samedi, en plein milieu de la journée", a dénoncé le président Volodymyr Zelensky sur Telegram.

"À l'heure actuelle, on sait que plus de 200 personnes pourraient avoir été à l'intérieur de l'hypermarché. Tous les services sont déjà sur place pour aider à secourir les personnes et à éteindre l'incendie", a-t-il ajouté, condamnant une attaque en plein jour sur une cible "clairement civile".

"Un grand nombre de personnes sont portées disparues. Il y a de nombreux blessés", a de son côté indiqué le maire Igor Terekhov, dénonçant du "terrorisme pur et simple".

Selon lui, 15 employés du magasin n'ont pas donné signe de vie et quelque 200 personnes se trouvaient dans le bâtiment au moment de l'attaque.

"Seuls des fous comme Poutine sont capables de tuer et terroriser les gens de façon aussi ignoble", a fustigé M. Zelensky, s'en prenant au président russe qui a ordonné à ses troupes d'attaquer l'Ukraine en février 2022.

- Défense antiaérienne -

Le président ukrainien a une nouvelle fois appelé ses alliés occidentaux à fournir davantage de systèmes de défense antiaérienne à son pays.

"Si l'Ukraine disposait de suffisamment de systèmes de défense antiaérienne et d'avions de combat modernes, de telles frappes russes auraient été impossibles", a-t-il plaidé. "Chaque jour, nous lançons un appel au monde: donnez-nous une défense antiaérienne, sauvez des gens".

La ville de Kharkiv, qui comptait 1,5 million d'habitants avant la guerre et est située près de la frontière russe dans le nord-est de l'Ukraine, est visée régulièrement par les forces de Moscou, qui ont aussi lancé le 10 mai une offensive terrestre dans la région.

Cette offensive leur a permis de s'emparer de plusieurs localités et de forcer Kiev à dépêcher des renforts dans le secteur. L'Ukraine a toutefois assuré vendredi que cet assaut avait été "arrêté".

Une quinzaine de missiles russes avaient frappé la ville de Kharkiv jeudi, tuant sept civils et détruisant une imprimerie, selon les autorités locales.

Les forces russes ont également lancé plusieurs attaques samedi dans la région.

Elles ont bombardé le village de Koupiansk-Vouzlovyi, un noeud ferroviaire de la région de Kharkiv proche de la frontière, blessant cinq personnes, a annoncé le bureau du procureur régional dans un communiqué.

Selon la même source, deux véhicules civils, dont une ambulance, ont été visés par des tirs.

Dans la même région, la Russie a bombardé le district de Koupiansk, endommageant une usine et des bâtiments d'habitation, d'après le bureau du procureur.

Dans l'est, dans la région de Donetsk, un bombardement a tué samedi une femme de 40 ans et blessé quatre personnes, selon le gouverneur régional Vadim Filachkine.

En Russie, le gouverneur de la région de Belgorod, frontalière de l'Ukraine, a déclaré samedi que deux personnes y avaient été tuées dans un bombardement ukrainien.

"Les forces armées ukrainiennes ont tiré sur le village d'Oktiabrski à l'aide d'un lance-roquettes", a écrit Viatcheslav Gladkov sur Telegram, précisant qu'un "homme et une femme ont été" mortellement "blessés par des éclats d'obus".

L.Dubois--BTB