Berliner Tageblatt - Basket: Monaco finit par craquer en Coupe de France, finale entre Strasbourg et Pau-Orthez

Euronext
AEX -0.3% 854.97
BEL20 0.31% 3707.48
PX1 0.7% 7966.68
ISEQ 1.03% 9660.86
OSEBX -0.22% 1260.8 kr
PSI20 0.69% 6242.11
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK 0.31% 2291.87
N150 0.02% 3268.76
Basket: Monaco finit par craquer en Coupe de France, finale entre Strasbourg et Pau-Orthez
Basket: Monaco finit par craquer en Coupe de France, finale entre Strasbourg et Pau-Orthez / Photo: ©

Basket: Monaco finit par craquer en Coupe de France, finale entre Strasbourg et Pau-Orthez

Les basketteurs de Monaco ont fini par craquer physiquement en demi-finales de la Coupe de France dimanche à Trélazé, battus 86 à 73 après prolongation par Strasbourg, qui affrontera Pau-Orthez en finale dans quatre semaines à Paris-Bercy.

Taille du texte:

Dimanche, les hommes de Sasa Obradovic ont disputé leur quatrième match en l'espace de seulement cinq jours, après des victoires en Euroligue contre l'Olympiakos mercredi (92-72), Vitoria vendredi (78-68) et en quarts de la Coupe de France contre Bourg-en-Bresse samedi (74-65).

Après avoir dominé la rencontre, et avoir fait monter leur avance jusqu'à 17 points au milieu du troisième quart-temps (47-30, 26e), les coéquipiers de Mike James, aligné dimanche par Obradovic, ont fini par céder progressivement.

Ils ont arraché la prolongation par Donta Hall à deux secondes du buzzer (70-70), mais la SIG était plus fraiche et a fait la différence sur les cinq minutes supplémentaires (16-3).

- Deux leaders d'Elite sortis -

Sur ce week-end, les Strasbourgeois se sont ainsi offert le scalp des deux leaders du championnat de France, puisque les hommes de Lassi Tuovi avaient dominé Boulogne-Levallois samedi en fin d'après-midi en quarts de finale.

Comme contre les Metropolitans 92, Strasbourg a de nouveau réalisé une grosse performance collective, avec cinq joueurs à plus de 10 points, la palme revenant à Deandre Lansdowne avec 16 points, juste devant les 15 points de Jordan Howard.

En finale le samedi 23 avril à Paris-Bercy, la SIG affrontera Pau-Orthez qui est venu difficilement à bout de Gravelines 88 à 85, tombeur de Villeurbanne la veille mais bien plus limité dans la rotation avec seulement huit joueurs sur la feuille de match.

Dans une rencontre relativement équilibrée pendant un peu plus de deux quart-temps, Pau-Orthez a fait la différence au cours du troisième quart-temps (74-57, 30e), mais s'est fait une grosse frayeur en fin de rencontre, lorsque les Nordistes sont revenus à deux points à 26 secondes du buzzer (86-84).

Gregor Hrovat, meilleur marqueur de la rencontre avec 19 point, a alors inscrit ses deux lancers francs pour mettre son équipe de Pau-Orthez à l'abri (88-84) à cinq secondes de la fin, malgré la faute technique de Vitalis Chikoko, qui aurait pu coûter cher à l'Elan.

Strasbourg aura l'occasion d'inscrire son nom au palmarès de l'épreuve pour la troisième fois après 2015 et 2018.

De son côté, l'Elan béarnais n'a plus joué de finale de la Coupe de France depuis son troisième titre en 2007, conquis contre Nanterre (qui évoluait à l'époque en ProB).

La finale de la Coupe de France féminine se disputera également le 23 avril et opposera Bourges à Basket Landes.

L.Dubois--BTB