Berliner Tageblatt - Biathlon: fin de série pour Johannes Boe

Euronext
AEX -0.18% 846.79
BEL20 0.23% 3677.35
PX1 0.22% 7812.09
ISEQ 0.81% 9513.58
OSEBX -0.22% 1260 kr
PSI20 0.39% 6250.49
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK 0.23% 2265.23
N150 0.32% 3239.63
Biathlon: fin de série pour Johannes Boe
Biathlon: fin de série pour Johannes Boe / Photo: © TT News Agency/AFP

Biathlon: fin de série pour Johannes Boe

Johannes Boe ne s'est classé que dix-huitième du premier sprint de la saison de biathlon, un exercice sur lequel il avait régné sans partage tout au long de l'hiver dernier, pénalisé par trois fautes au tir samedi à Östersund (Suède).

Taille du texte:

Le dernier sprint qu'il avait couru sans le remporter remonte même à janvier 2022, avant son sacre olympique dans ce format le mois suivant à Pékin.

Après ça, le Norvégien de 30 ans avait réussi la prouesse de rester invaincu en sprint d'un bout à l'autre de la saison passée, avec sept victoires en Coupe du monde et le titre mondial à Oberhof (Allemagne).

Fin de série dans le froid polaire suédois - autour de -15 degrés - samedi après-midi : le 7 sur 10 derrière la carabine (deux fautes couché, une debout) de Boe, nez et joues protégés par du tissu adhésif, l'a repoussé à 1 min 35 sec du vainqueur inédit du jour, l'Allemand Philipp Nawrath. Autant de retard avec lequel il prendra dimanche le départ de la poursuite, la dernière course de cette étape d'ouverture de la Coupe du monde.

"Le résultat parle de lui-même : j'ai été trop mauvais au pas de tir et sur la piste. L'un entraîne l'autre, c'est un peu un cercle vicieux", a réagi le Scandinave, seulement cinquième temps de ski du sprint, à trente secondes du TGV suédois Samuel Samuelsson.

- "Une fusée dimanche" ? -

Les trois biathlètes montés sur le podium ont eux signé un 10 sur 10 : Nawrath en tête, Tarjei Boe, le frère aîné de Johannes, à 18 sec 7/10e, et un autre Norvégien, nouveau venu en Coupe du monde, Vebjoern Soerum, à 19 sec 8/10e.

Et c'est assez inhabituel pour être souligné : non seulement le cadet de la fratrie Boe n'a pas gagné en sprint, mais cinq de ses coéquipiers ont fait mieux que lui (Dale, Stroemsheim et Christiansen, outre son frère Tarjei et Soerum).

Alors le Johannes Boe millésime 2023/2024, qui a rejoint tardivement le groupe norvégien à l'intersaison après la naissance de son deuxième enfant, sera-t-il moins ébouriffant que le précédent, son plus abouti ?

"Il était stratosphérique l'an dernier. Là, il n'a plus la balle de marge (qu'il avait), peut-être que ce début de saison est un peu plus poussif. Mais les qualités, il les a toujours et je suis certain qu'il les montrera à un moment donné", estime auprès de l'AFP Emilien Jacquelin, 24e après trois cibles manquées, comme Boe, et "clairement pas" inquiet pour le quadruple vainqueur du gros globe de cristal.

- Fillon Maillet 16e, Claude 7e -

"Il va revenir fort. Je le connais bien, je pense que ça va être une fusée demain (dimanche)", prédit son frère Tarjei, qui aurait préféré le battre "d'une seconde" que le voir relégué à plus d'une minute et demie.

Tout au long de l'hiver dernier, Boe avait collectionné 19 victoires individuelles record (Coupe du monde et Mondiaux confondus) et seul un podium individuel lui avait échappé, le tout premier de la saison (12e).

Quentin Fillon Maillet, avec deux fautes (une couché, une debout), a lui pris la seizième place, à 1 min 19 sec 4/10e de Nawrath.

"Je perds surtout la course au tir, comme depuis le début de saison", constate-t-il, "clairement déçu".

Le Français le mieux placé du jour est Fabien Claude, 7e avec un 9/10 derrière la carabine, à 48 sec 7/10 de la tête. Ce qui le place à portée du podium pour la poursuite. "J'ai envie de plus, ce podium me résiste", souffle-t-il, déterminé à "aller essayer de jouer devant" dimanche.

Claude excepté, les Bleus ont fait un tir groupé autour de la 20e place : Antonin Guigonnat s'est classé 17e (1 faute, +1:34.5), juste derrière QFM, le jeune Eric Perrot 22e (2 fautes, +1:43.3), et Emilien Jacquelin 24e avec un 7/10 (+1:49.8).

I.Meyer--BTB