Berliner Tageblatt - L1: le PSG brave les vents contraires et fait le trou

Euronext
AEX -0.64% 847.55
BEL20 0.03% 3697.84
PX1 0.06% 7952.87
ISEQ 0.44% 9536.6
OSEBX 0.3% 1263.82 kr
PSI20 -0.42% 6193.88
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK -0.01% 2294.64
N150 -0.34% 3261.85
L1: le PSG brave les vents contraires et fait le trou
L1: le PSG brave les vents contraires et fait le trou / Photo: © AFP

L1: le PSG brave les vents contraires et fait le trou

Malgré la perte rapide de Fabian Ruiz sur blessure et de Gianluigi Donnarumma, exclu, le Paris SG, grâce à l'inévitable Kylian Mbappé, a pris le meilleur sur Le Havre (2-0), dimanche, pour la 14e journée de Ligue 1.

Taille du texte:

Ce dixième succès de la saison, conjugué à la première défaite de son dauphin, Nice, à Nantes (1-0), samedi, permet aux Parisiens de prendre quatre longueurs d'avance sur les Aiglons.

La série de cinq matches sans défaite des Normands s'achève en revanche, fragilisant leur place dans le haut du tableau (9e).

Vaillant et discipliné, le promu a joué crânement sa chance et parfois bousculé le leader, mais la qualité technique supérieure des Parisiens et leurs individualités, au premier rang desquelles Mbappé, ont fait la différence.

Le match avait commencé pourtant de façon catastrophique pour le club de la capitale.

Après une sortie de Donnarumma dans les pieds de Bayo, Gautier Lloris face au but, à sept mètres, avait trouvé Carlos Soler sur la ligne pour empêcher l'ouverture du score (7e).

Dans la foulée, Fabian Ruiz, qui se tenait l'épaule droite depuis un duel aérien, quelques minutes minutes plus tôt, avait finalement dû céder sa place à Pedro Ugarte (8e).

Mais le pire était à venir avec une sortie aussi hasardeuse qu'hésitante de Donnarumma hors de sa surface sur un long ballon et le portier italien, devancé par Josué Casimir, avait levé le pied à hauteur du visage de son adversaire pour se faire exclure immédiatement par l'arbitre Bastien Dechepy (10e).

- Tenas infranchissable -

Ce coup dur a contraint Luis Enrique à sacrifier Bradley Barcola pour lancer Arnau Tenas, troisième gardien du club, en l'absence de Keylor Navas, blessé.

Le gardien catalan de 22 ans, passé par le centre de formation du Barça et capitaine des Espagnols au dernier Euro U21 s'est largement montré à la hauteur de l'évènement au plus fort de la pression havraise.

Il a sorti une superbe claquette sur une reprise de Yacine Kechta à l'entrée de la surface qui filait droit sous sa transversale (51e), stoppé une tentative enroulée de Mohamed Bayo (58e) et eu un réflexe incroyable, main droite, pour empêcher une déviation, toujours de Bayo, de trouver les filets (64e).

Sa double parade devant Nabil Alioui, au coin des six mètres, a aussi démontré toute la qualité du portier.

Autant dire qu'un partage des points n'aurait rien eu d'usurpé, tant Paris a plié en seconde période, après avoir pourtant montré une belle force de caractère en première, après l'exclusion de Donnarumma.

Isolé en pointe, "Captain Mbappé" a donné l'impulsion offensive qu'il fallait pour prendre les commandes du match.

Après une première occasion gâchée, à la conclusion d'un magnifique jeu en triangle (20e), il a placé une frappe enroulée de l'intérieur du droit, poteau rentrant, qui a laissé Arthur Desmas sans réaction (0-1, 23e).

Sans un hors-jeu de quelques centimètres, il aurait même pu doubler la mise d'un tir à la précision diabolique (32e), ou lors d'un face-à-face remporté par Desmas à la 88e.

Mais c'est finalement une frappe déviée de Vitinha qui a délivré les Parisiens (2-0, 89e).

Cinq jours après avoir vu leur destin européen fragilisé par leur nul au Parc des Princes contre Newcastle (1-1), le club de la capitale a su consolider, dans l'adversité, sa domination sur la scène nationale.

W.Lapointe--BTB