Berliner Tageblatt - Rugby: Les Bleues veulent jouer "plus libérées" contre l'Irlande

Euronext
AEX -0.3% 854.97
BEL20 0.31% 3707.48
PX1 0.7% 7966.68
ISEQ 1.03% 9660.86
OSEBX -0.22% 1260.8 kr
PSI20 0.69% 6242.11
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK 0.31% 2291.87
N150 0.02% 3268.76
Rugby: Les Bleues veulent jouer "plus libérées" contre l'Irlande
Rugby: Les Bleues veulent jouer "plus libérées" contre l'Irlande / Photo: ©

Rugby: Les Bleues veulent jouer "plus libérées" contre l'Irlande

Le XV de France féminin, après son succès inaugural devant l'Italie, reçoit l'Irlande samedi (15h15) à Toulouse, avec l'intention de jouer "plus libérées" pour se rassurer dans sa quête d'un premier titre dans le Tournoi des six nations depuis 2018.

Taille du texte:

Fébriles en première période face à des Italiennes accrocheuses (score final 39-6), les Bleues ont multiplié les approximations: en-avants, pertes de balles, problèmes en touches et en mêlées... Avant de remettre les pendules à l'heure au retour des vestiaires.

"Je crois qu'il y a eu un peu de précipitation, un peu de pression parce que c'était le premier match du Tournoi. Certaines joueuses, qui n'en n'ont pas l'habitude, ont été en difficulté, donc on a été un peu surpris. Mais il y avait aussi une belle équipe en face de nous, ce qui a accentué notre fébrilité", analyse auprès de l'AFP Annick Hayraud, la manager des Bleues.

Mais ce premier match à l'entame un peu brouillonne, qui s'est quand même soldé par une victoire bonifiée sans concéder le moindre essai, est finalement "peut-être un mal pour un bien", estime la technicienne.

"On a été perturbée sur notre conquête, ce qui est nouveau pour nous car jusqu'à maintenant, en mêlée comme en touche, on maîtrisait. Et puis aussi sur le jeu, car on n'a pas proposé beaucoup d'alternance, alors qu'on a tout en magasin", précise Annick Hayraud.

"Il faut qu'on grandisse encore un peu", souligne-t-elle. D'où les sept changements effectués dans l'équipe qui affrontera les Irlandaises au stade Ernest-Wallon par rapport à celle alignée face aux Italiennes, pour apporter "un peu plus de maturité".

Les adversaires des Bleues, qui ne se sont pas qualifiées pour le Mondial en Nouvelle-Zélande (8 octobre-12 novembre) et ont perdu contre le Pays de Galles samedi dernier, traversent quant à elles une période compliquée: elles sont "un peu dans le dur", avec un staff qui a changé et la nécessité de se reconstruire.

Sur ses 19 duels avec l'Irlande dans le Tournoi, le XV de France féminin en a remporté 16, dont les 9 à domicile.

"Mais l'Irlande reste une équipe qui a toujours beaucoup de cœur et d'envie", prévient la sélectionneuse.

La jeune arrière Chloé Jacquet, qui a marqué l'essai du bonus contre l'Italie mais figure sur le banc des remplaçantes samedi, en est bien consciente: "elles vont nous mettre une grosse pression donc à nous de nous adapter, de jouer juste et plus libérées", confie-t-elle à l'AFP.

Le XV de France se déplacera ensuite en Ecosse le 10 avril lors de la 3e journée du Tournoi.

M.Odermatt--BTB