Berliner Tageblatt - Monte-Carlo: Djokovic et Sinner souffrent mais retrouvent les demies

Euronext
AEX -0.03% 913.25
BEL20 0.24% 4004.8
PX1 -0.26% 8167.5
ISEQ -0.16% 10009.22
OSEBX 0.52% 1416.42 kr
PSI20 -0.48% 6887.38
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK -1% 2056
N150 -0.19% 3553.07
Monte-Carlo: Djokovic et Sinner souffrent mais retrouvent les demies
Monte-Carlo: Djokovic et Sinner souffrent mais retrouvent les demies / Photo: © AFP

Monte-Carlo: Djokovic et Sinner souffrent mais retrouvent les demies

Novak Djokovic et Jannik Sinner ont souffert vendredi mais se sont qualifiés pour les demi-finales à Monte-Carlo, une première depuis son titre en 2015 pour le Serbe, une seconde d'affilée pour l'Italien.

Taille du texte:

"Je n'ai pas eu de bons résultats dans ce tournoi depuis huit ans: c'est la première fois que je gagne trois matches d'affilée ici depuis huit ans", a immédiatement rappelé le Serbe après sa victoire très poussive contre l'Australien Alex De Minaur (11e mondial) 7-5, 6-4.

"Aucun de nous deux n'a joué à un bon niveau et ça a tourné à la bataille physique", a souligné le N.1 mondial.

Or, dans cette bataille physique, il a clairement éprouvé des difficultés, montrant ostensiblement à quel point la chaleur lui pesait.

Les statistiques confirment son analyse sur la qualité de la rencontre: Djokovic a commis 26 fautes directes pour 13 points gagnants et De Minaur 28 fautes directes pour 19 points gagnants. Et, dans le second set, sur les dix jeux joués, sept se sont terminés par des breaks: Djokovic a conservé sa mise en jeu deux fois et De Minaur une seule.

- Souffrance -

"J'ai souffert, mais je suis content d'être passé", a résumé Djokovic qui a, avec cette victoire, décroché un énième record: il jouera samedi une 77e demi-finale en Masters 1000, soit une de mieux que Rafael Nadal et onze de mieux que Roger Federer. Il détient déjà le record de victoires (40) et de finales (58) dans cette catégorie de tournois.

Vainqueur en 2013 et 2015, Djokovic (36 ans) n'avait plus depuis dépassé les quarts, atteints deux fois (2017, 2019). Il affrontera samedi le Norvégien Casper Ruud (10e), finaliste à Roland-Garros en 2022 et 2023, ou le Français Ugo Humbert (15e) qui n'avait encore jamais gagné le moindre match en terre azuréenne.

Dans le bas du tableau, Jannik Sinner (2e) a été malmené par Holger Rune (7e), mais a fini par s'imposer 6-4, 6-7 (6/8), 6-3 en 2h40.

"Le match a été plus physique, il y a eu plus de longs échanges" que lors des deux précédents matches, a reconnu Sinner, exempté de premier tour, en assurant que ses sensations avaient été "meilleures" lors de ce quart.

L'an dernier, le Danois avait battu l'Italien en demi-finales. Cette fois, Sinner a confirmé qu'il était l'homme en forme depuis ce début d'année 2024 en signant une 25e victoire en 26 matches.

Mais Rune a bien failli enrayer la machine. Jusque-là exécuteur froid de ses adversaires avec des coups de fusil en coup droit comme en revers pour conclure des séquences bien construites, Sinner a semblé étonnamment en manque de munitions face au Danois.

- Leçon -

A deux reprises dans le deuxième set, il a mené 40-0 sur le service de Rune. Mais par deux fois, en manque d'initiative, il a laissé son adversaire enchaîner cinq points pour conserver son jeu de service.

Et à 5-5, Rune a endossé sa cape de mauvais garçon, comme pour y puiser un super pouvoir, en se mettant le public à dos en multipliant les gestes de la main pour faire cesser les sifflets.

La recette lui a peut-être permis de rester au contact et de sauver deux balles de match dans le tie break du deuxième set avant d'égaliser à une manche partout, mais Sinner n'est pas complètement tombé dans son piège.

"On peut essayer de créer un peu de chaos, il n'y a pas de problème, j'ai retenu la leçon de l'an dernier", a commenté l'Italien de 22 ans en référence au comportement discutable de Rune en demies l'an dernier.

Il a donc conservé sa concentration et son sérieux jusqu'à s'imposer, mais la balle frappée fort en direction du ciel en allant serrer la main de son adversaire témoignait du soulagement de l'Italien d'habitude si fermé aux émotions.

Son prochain adversaire sera Stefanos Tsistipas (12e) qui avance avec une grande assurance dans le tableau.

Après deux matches expéditifs aux deux premiers tours et une victoire très convaincante face à Alexander Zverev (5e) en 8es de finale, il s'est débarrassé sans frémir en quarts du Russe Karen Khachanov (17e) 6-4, 6-2.

Double vainqueur en 2021 et 2022, le Grec de 25 ans avait perdu en quarts l'an dernier.

F.Müller--BTB