Berliner Tageblatt - Ligue 1: le PSG sans répit après l'exploit à Barcelone

Euronext
AEX 0.1% 915.21
BEL20 -0.15% 3969.92
PX1 -0.09% 8094.97
ISEQ -0.49% 10071.84
OSEBX -0.11% 1423.46 kr
PSI20 -0.35% 6900.34
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK 0.51% 2045.74
N150 0.36% 3509.44
Ligue 1: le PSG sans répit après l'exploit à Barcelone
Ligue 1: le PSG sans répit après l'exploit à Barcelone / Photo: © AFP/Archives

Ligue 1: le PSG sans répit après l'exploit à Barcelone

Le Paris SG doit très vite se remettre des émotions de son match à Barcelone mardi (4-1) et de la qualification en demi-finale de Ligue des champions, en recevant dimanche des Lyonnais en pleine dynamique positive, pour la 30e journée de Ligue 1.

Taille du texte:

Bien davantage que lors de la phase aller, quand Paris était allé humilier Lyon à Décines (4-1), cette affiche classique du championnat est alléchante. Pour des Parisiens qui survolent la L1 (10 points d'avance sur leur dauphin Brest avec un match en moins), elle est loin d'être anodine.

D'abord parce que Lyon, après une première partie de saison cataclysmique, semble bel et bien redressé sous les ordres de Pierre Sage, avec 10 victoires sur ses 13 derniers matches toutes compétitions confondues.

"C'est un très bon test qui permet de voir comment nous nous sentons face à la meilleure équipe de Ligue 1 sur les 10 dernières journées, et qualifiée en finale de la Coupe de France", note Luis Enrique, l'entraîneur parisien.

Car c'est la deuxième raison qui fait de ce Paris-Lyon un choc intéressant: les deux équipes s'affronteront en finale de la Coupe de France le 25 mai.

Ce ne sera pas pour autant une répétition en vue de cette échéance capitale, assure Luis Enrique: "Je ne sais pas si c'est un avantage ou un désavantage, le match ne ressemblera pas du tout à la finale".

Le PSG pourra aussi, dimanche soir, se rapprocher du titre en championnat, qu'il pourrait ensuite valider dès mercredi à Lorient en match en retard de la 29e journée. Même si l'entraîneur pense qu'il "n'y a pas d'urgence", une manière de dire aussi que le titre lui paraît acquis.

- "Qui sera important?" -

Par conséquent, il n'est pas à exclure que cet adepte du turn-over aligne une équipe bis dimanche, pour faire souffler ses cadres après l'exploit de Barcelone.

En effet les Parisiens se concentrent désormais sur la Ligue des champions, la compétition qui continue d'échapper au club mais dont le tableau cette année s'est ouvert vers la finale.

En vue du match aller de la demi-finale à Dortmund le 1er mai, Luis Enrique doit gérer trois rencontres de L1, avec, outre Lyon dimanche et Lorient mercredi, Le Havre samedi prochain.

Les joueurs au temps de jeu réduit, tels Gonçalo Ramos, Randal Kolo Muani, Nordi Mukiele ou encore Manuel Ugarte (suspendu en vue du match contre Lyon), auront donc l'occasion de se montrer.

L'entraîneur espagnol leur a d'ailleurs mis la pression: "Pour être candidat à tous les titres, il faut un effectif très large, de 23 joueurs. Qui sera important sur le mois qui reste? Il faut qu'ils soient tous prêts quand on aura besoin d'eux".

En revanche, à la satisfaction du PSG, la Ligue de football professionnel (LFP) a reporté le match contre Nice, initialement situé entre les deux manches de Ligue des champions, au mercredi 15 mai.

Le rythme infernal de la fin de saison est plutôt un avantage pour continuer de motiver tout l'effectif, aime à répéter Luis Enrique.

Il confie: "On entre dans le dernier mois et demi de compétition, et on est en train de remplir nos objectifs, donc on travaille avec beaucoup de sérieux et d'enthousiasme".

C.Kovalenko--BTB