Berliner Tageblatt - Tennis: Rybakina lance parfaitement sa saison sur terre battue à Stuttgart

Euronext
AEX 0.1% 915.21
BEL20 -0.15% 3969.92
PX1 -0.09% 8094.97
ISEQ -0.49% 10071.84
OSEBX -0.11% 1423.46 kr
PSI20 -0.35% 6900.34
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK 0.51% 2045.74
N150 0.36% 3509.44
Tennis: Rybakina lance parfaitement sa saison sur terre battue à Stuttgart
Tennis: Rybakina lance parfaitement sa saison sur terre battue à Stuttgart / Photo: © AFP

Tennis: Rybakina lance parfaitement sa saison sur terre battue à Stuttgart

La Kazakhe Elena Rybakina, 4e joueuse mondiale, a parfaitement lancé sa saison sur terre battue en remportant dimanche le tournoi WTA 500 de Stuttgart, et se place comme outsider pour Roland-Garros dans un peu plus d'un mois.

Taille du texte:

À 24 ans, Elena Rybakina réalise un excellent début de saison, avec un troisième sacre, après ceux à Brisbane (Australie) en janvier, puis à Abou Dhabi en février, tous sur dur lors de tournois WTA 500. Elle s'est également hissée en finale des WTA 1000 à Doha (mi-février) et Miami (mi-mars).

Dans sa carrière, elle compte désormais huit titres, le plus prestigieux remontant à Wimbledon en juillet 2022, son unique titre du Grand Chelem (elle a également atteint la finale de l'Open d'Australie en janvier 2023).

Grâce à son troisième sacre sur terre battue après Bucarest en 2019 et le WTA 1000 de Rome la saison passée, mais surtout son parcours sur l'ocre de Stuttgart, elle sera l'une des joueuses à suivre à Roland-Garros.

Car dans le sud de l'Allemagne, Rybakina a fait tomber la reine de la terre battue, la N.1 mondiale Iga Swiatek en demi-finales au terme d'une âpre bataille de près de trois heures de jeu (6-3, 4-6, 6-3), samedi.

- Cap sur Madrid -

La Polonaise, triple lauréate sur les courts de la Porte d'Auteuil, était double tenante du titre à Stuttgart (2022, 2023), mais a cédé face à l'une des joueuses qui lui donnent le plus de fil à retordre (4-2 dans les confrontations directes pour Rybakina).

En finale, face à la révélation ukrainienne Marta Kostyuk (28e mondiale), Rybakina a assumé son statut de favorite, en s'imposant en 1h10 et deux sets (6-2, 6-2).

Pour Kostyuk, la marche contre Rybakina était trop haute, après avoir éliminé coup sur coup la Chinoise Zheng Qinwen, 7e mondiale et finaliste de l'Open d'Australie fin janvier, l'Américaine Coco Gauff, N.3 mondiale, en quarts de finale, et la Tchèque Marketa Vondrousova, 8e mondiale, en demi-finales.

Après les traditionnels discours, la Kazakhe est allée récupérer le bolide du constructeur automobile allemand sponsor du tournoi, récompense promise à la lauréate du tournoi, mais en s'asseyant sur le siège passager puisqu'elle n'a pas encore son permis de conduire.

Elle va mettre désormais le cap au sud pour le premier WTA 1000 de la saison sur terre battue à Madrid, qui débute en milieu de semaine, pour confirmer ses prétentions sur le tournoi du Grand Chelem parisien, elle qui n'a pour meilleur résultat qu'un quart de finale en 2021, éliminée dès le 3e tour en 2022 et 2023.

B.Shevchenko--BTB