Berliner Tageblatt - L1: Lille oublie la C4 et fonce vers la C1 en battant Strasbourg (1-0)

Euronext
AEX 0.1% 915.21
BEL20 -0.15% 3969.92
PX1 -0.09% 8094.97
ISEQ -0.49% 10071.84
OSEBX -0.11% 1423.46 kr
PSI20 -0.35% 6900.34
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK 0.51% 2045.74
N150 0.36% 3509.44
L1: Lille oublie la C4 et fonce vers la C1 en battant Strasbourg (1-0)
L1: Lille oublie la C4 et fonce vers la C1 en battant Strasbourg (1-0) / Photo: © AFP

L1: Lille oublie la C4 et fonce vers la C1 en battant Strasbourg (1-0)

Lille a écarté le mauvais souvenir de sa cruelle élimination de la Ligue Europa Conférence en battant Strasbourg (1-0) dimanche au terme d'un match terne, faisant un pas de plus vers la Ligue des champions.

Taille du texte:

Le Losc (52 points) monte provisoirement au troisième rang en attendant l'affiche de cette 30e journée de Ligue 1 entre Brest (2e) et Monaco (4e) dans l'après-midi.

Plus bas dans le classement, Strasbourg (36 points) perd sa douzième place au profit de Montpellier, vainqueur dans le même temps à Reims (2-1) et voit sa série de quatre matches sans défaite s'interrompre.

Les jambes lilloises ont paru bien lourdes au Stade Pierre-Mauroy, trois jours après l'élimination aux tirs au but en quart de finale de la C4 contre Aston Villa (2-1, 4-3 aux t. a. b.). Mais le risque était que les têtes le soient encore plus tant les joueurs de Paulo Fonseca ont touché du doigt les demies en étant virtuellement qualifiés jusqu'à la 87e minute.

Ils ont tant bien que mal écarté cette désillusion, répondant à la volonté de leur entraîneur et du président du club Olivier Létang, qui appelaient dès jeudi soir à reprendre le chemin qui mène à la C1.

Le club nordiste a été bien aidé par son adversaire du jour, qui lui a offert le but du match. Le défenseur central Saïdou Sow s'est fait voler le ballon aux abords de sa surface par Rémy Cabella, qui l'a donné à Jonathan David pour l'ouverture du score (12e).

- Strasbourg, le néant -

Cette erreur a coûté d'autant plus cher qu'elle a scellé le sort de la rencontre. Le défenseur central a commis d'autres approximations au point d'être sorti à la mi-temps par son entraîneur Patrick Vieira. À l'image de Sow, les Alsaciens ont été globalement apathiques en première période et à peine plus entreprenants en seconde.

Les Lillois ont au moins eu le mérite d'entrer dans leur match avec intensité, avant de faiblir très franchement au fil des minutes.

Très généreux envers son adversaire à défaut de l'être dans l'effort, Strasbourg a failli donner un nouveau but à Lille quand Lucas Perrin a été tout proche de marquer contre son camp après un superbe échange entre Angel Gomes et Hakon Haraldsson (30e).

Hormis une reprise de volée jolie mais sans danger de Kevin Gameiro (39e), suivie d'une autre tentative de Mouhamadou Diarra dans la foulée, Strasbourg ne s'est pas procuré la moindre occasion de but lors du premier acte.

Déjà insipide, le match est devenu franchement ennuyeux en deuxième période. Le Losc s'est contenté de défendre, s'exposant à une égalisation qui aurait été fâcheuse. À deux reprises, les Lillois ont failli être punis, mais Emanuel Emegha - sans doute hors-jeu - du pied droit puis Thomas Delaine de la tête, alors qu'il était complètement seul, ont raté le coche.

Ce ne sont pas les frissons qui ont parcouru les travées du stade, ni le mécontentement de Lucas Chevalier qui ont poussé les Lillois à davantage de sérénité. Peu importe, les Dogues ont assuré l'essentiel sous les yeux de la maire Martine Aubry.

Paulo Fonseca a aussi pu gérer son effectif, faisant sortir Ismaily, Yusuf Yazici et Hakon Haraldsson tôt dans la rencontre (62e).

Un déplacement d'une toute autre difficulté attend désormais les Lillois à Monaco mercredi (21h00, match en retard de la 29e journée), pour, peut-être, faire un pas de géant vers la Ligue des champions.

H.Seidel--BTB