Berliner Tageblatt - Euroligue: le Real Madrid rejoint le Panathinaïkos en finale

Euronext
AEX 0.03% 926.64
BEL20 -0.28% 3959.1
PX1 -0.57% 7662.3
ISEQ 0.79% 9516.12
OSEBX -0.47% 1410.46 kr
PSI20 -0.36% 6567.39
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK 6.85% 2294.51
N150 -0.87% 3348.8
Euroligue: le Real Madrid rejoint le Panathinaïkos en finale
Euroligue: le Real Madrid rejoint le Panathinaïkos en finale / Photo: © AFP

Euroligue: le Real Madrid rejoint le Panathinaïkos en finale

Le Real Madrid et le Panathinaïkos doivent s'affronter dimanche en finale de l'Euroligue de basket après s'être extraits de demi-finales à sens unique vendredi à Berlin.

Taille du texte:

La Maison blanche, tenante du titre, a dominé Olympiacos (87-76), écrasé de 25 longueurs (54-29) avant même le mitan du match.

Quand les Grecs du Pirée ont cru revenir en fin de match, l'inoxydable "Chacho" Rodriguez (37 ans) a éteint les premières flammèches d'une passe derrière le dos pour envoyer Dzanan Musa (20 points) au panier (87-73, à 69 secondes du buzzer).

A la poursuite de la "duodecima" (12e sacre), les Madrilènes des Français Vincent Poirier (11 pts), Guerschon Yabusele (11pts) et Fabien Causeur (4 pts), devront se défaire de leur dauphin de la saison régulière, le Panathinaïkos, tombeur de Fenerbahçe (73-57) dans la première demi-finale vendredi.

Le "Pana" doit notamment cette finale, la première depuis son sacre de 2011, aux 17 points de son intérieur français Mathias Lessort.

La rencontre a été retardée de 25 minutes en raison d'affrontements entre supporters sur le parvis de l'Arena, dont ont profité certains pour s'introduire dans l'enceinte, a indiqué la police berlinoise.

Face au "Fener", le Trèfle, à la recherche d'un septième sacre, a pu compter sur ses stars arrivées grâce à un recrutement dispendieux à l'intersaison (Lessort, Ataman, Sloukas, Nunn...).

Le pivot français Mathias Lessort, qui figurait déjà dans l'équipe type de la plus prestigieuse des compétitions européennes avec le Partizan Belgrade l'an passé, a signé un double double (17 points et 10 rebonds) symbolisant la domination des "Verts" dans la peinture.

En manque d'adresse derrière l'arc (9/35, 25,7%), l'équipe de shooteurs du "Fener" s'est plombée d'entrée en encaissant un 12-0 sous les yeux de la légende des Chicago Bulls Scottie Pippen et de Giannis Antetokounmpo, venu voir évoluer son frère Kostas avec le "Pana".

M.Ouellet--BTB