Berliner Tageblatt - C1: les Barcelonaises restent reines d'Europe en battant l'OL

Euronext
AEX 0.48% 923.12
BEL20 -0.01% 3832.88
PX1 0.91% 7571.57
ISEQ 0.48% 9431.73
OSEBX 0.15% 1393.52 kr
PSI20 -0.28% 6519.97
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK -1.48% 2067.57
N150 0.29% 3298.18
C1: les Barcelonaises restent reines d'Europe en battant l'OL
C1: les Barcelonaises restent reines d'Europe en battant l'OL / Photo: © AFP

C1: les Barcelonaises restent reines d'Europe en battant l'OL

La passation de pouvoir a été confirmée: les Barcelonaises, tenantes du titre et emmenées par Aitana Bonmati, ont remporté la Ligue des champions en battant l'Olympique lyonnais (2-0), octuple champion d'Europe, samedi à Bilbao.

Taille du texte:

Jusque-là, les Lyonnaises, qui jouaient leur onzième finale depuis 2010, avaient remporté leurs quatre confrontations avec le Barça en Ligue des champions, mais la cinquième fut la bonne pour les Catalanes.

Gestes techniques, duels, ambiance... Au bout d'une finale haletante et de haut niveau, les Barcelonaises, qui en sont à leur quatrième finale consécutive et leur cinquième en six saisons, ont pris le pouvoir face à leurs grandes rivales.

Ce sont les deux dernières lauréates du Ballon d'Or qui ont puni les joueuses de Sonia Bompastor pour offrir la troisième coupe d'Europe à leur club: d'abord Bonmati (2023) puis Alexia Putellas (2021, 2022), rentrée en toute fin de match.

Peu gênée par la défense, Bonmati a débordé côté gauche et a trompé la gardienne lyonnaise Christiane Endler par une frappe détournée par Vanessa Gilles (63e).

Puis en toute fin de match, Alexia Putellas, qui venait tout juste de rentrer sur le terrain, a brisé les rêves des Rhodaniennes d'une frappe puissante sous la barre, plongeant le stade de Bilbao dans une ambiance survoltée (90+5).

Depuis un an et son triomphe européen, le Barça, emmené par Bonmati et le Ballon d'or 2022 Alexia Putellas, ne cesse de faire de l'ombre en Europe à l'OL. Cette année, elles ont fait le triplé championnat - Coupe - Ligue des champions.

Et cette première victoire contre l'OL, au meilleur des moments, a l'allure d'une confirmation de passation de pouvoir, même si Bonmati ne l'affirme pas.

- "L'OL est toujours une grande équipe" -

"Je pense que nous montrons depuis de nombreuses années quelle équipe nous sommes, le match d'aujourd'hui nous dit évidemment à nouveau que nous sommes champions d'Europe pour une année supplémentaire, mais l'Olympique lyonnais est toujours une grande équipe", a-t-elle déclaré.

Mais, dans le stade San Mames de Bilbao rempli de 51.000 supporters catalans, ce sont bien les Barcelonaises qui ont imposé aux Lyonnaises leur jeu de passes et leur technique.

La première période a d'ailleurs parfois ressemblé à la finale de la Ligue des Nations France-Espagne en février où les Espagnoles avaient donné une leçon aux Bleues (2-0).

À l'image de Caroline Graham Hansen trop difficile à maîtriser pour la latérale gauche française Selma Bacha, en retard et dépassée par la technique et la vitesse de la Norvégienne, mais qui a par ailleur sauvé à deux reprises l'OL.

"On a huit Ligues des champions, c'est leur troisième. Après, la vérité d’un match, d’une saison, ce n’est celle pas celle d’après. Je reste lucide, elles méritent leur victoire" a confié la capitaine Wendie Renard.

"Je reste confiante pour l'OL et à l'avenir, vous pourrez toujours compter sur le club", a de son côté affirmé la coach Sonia Bompastor, pressentie à Chelsea la saison prochaine, ajoutant que "la réalité c'est que Barcelone vient d'enchaîner deux titres consécutifs, elles sont dans une dynamique très positive par les résultats, la qualité de jeu et le nombre de spectateurs qu'elles amènent au stade".

Privées d'Eugénie Le Sommer, Griedge Mbock et d'Ada Hegerberg qui est rentrée en fin de match, Les Lyonnaises ont mieux maitrisé la seconde période, en campant dans la surface des Espagnoles en fin de match.

Kadidiatou Diani et ses coéquipières ont multiplié les grosses occasions devant la gardienne Cata Coll, à l'image d'une frappe puissante de Diani juste au-dessus de la lucarne (76e, 83, 87, 88e) et des multiples centres en direction du but barcelonais. Avant d'être punies par Alexia Putellas et son but de la victoire.

Ce nouveau sacre européen et ce but en finale - le sixième cette saison en C1 - offrent à Aitana Bonmati de grandes chances de remporter son deuxième Ballon d'Or, avant de jouer les Jeux olympiques avec l'Espagne cet été.

O.Krause--BTB