Berliner Tageblatt - Athlétisme: la Française Anaïs Bourgoin médaillée de bronze européen sur 800 m

Euronext
AEX -1.26% 903.46
BEL20 0.22% 4047.18
PX1 -1.12% 7513.73
ISEQ -0.6% 9349.85
OSEBX -0.46% 1440.21 kr
PSI20 0.65% 6898.82
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK -0.21% 2393.25
N150 -0.5% 3368.77
Athlétisme: la Française Anaïs Bourgoin médaillée de bronze européen sur 800 m
Athlétisme: la Française Anaïs Bourgoin médaillée de bronze européen sur 800 m / Photo: © AFP/Archives

Athlétisme: la Française Anaïs Bourgoin médaillée de bronze européen sur 800 m

La Française Anaïs Bourgoin a remporté mercredi la médaille de bronze sur 800 m aux Championnats d'Europe d'athlétisme à Rome dans une course dominée par la grande favorite, la Britannique Keely Hodgkinson.

Taille du texte:

Pour sa première sélection en équipe de France senior, Anaïs Bourgoin, 27 ans, a pris la troisième place du double tour de piste après 1 min 59 sec 30 d'effort, derrière la vice-championne olympique et du monde Hodgkinson (1 min 58 sec 65) et la Slovaque Gabriela Gajanova (1 min 58 sec 79).

Elle offre à la France sa 15e médaille des championnats d'Europe (4 en or, 3 en argent, 7 en bronze).

Juste derrière Bourgoin, l'autre Française de la finale Léna Kandissounon a pris la 4e place en 1 min 59 sec 81.

Anaïs Bourgoin avait déjà impressionné mardi en demi-finale quand elle s'était accrochée de bout en bout à Hodgkinson pour exploser son record personnel.

Avec 1 min 58 sec 65 en demi-finale, elle était descendue pour la première fois sous la barre des deux minutes, et même sous les 1 min 59, pour aller chercher les minima olympiques.

Dans le relais 4x400 m, Françaises, avec Sounkamba Sylla, Louise Maraval, Alexe Deau et Amandine Brossier, ont pris la 5e place d'une course dominée par les Néerlandaises, avec la reine du tour de piste Femke Bol en dernière relayeuse.

Au javelot, Teura Tupaia, qui s'est récemment emparé du record de France avec un jet à plus de 86 m, a abandonné, bras douloureux, au cours de la finale aux Championnats d'Europe d'athlétisme à Rome mercredi et n'a effectué qu'un seul essai.

A 44 jours des Jeux olympiques de Paris (26 juillet-11 août), pour lesquels il a réussi les minima qualificatifs, Tupaia, malgré tout cinquième de la finale avec son seul jet expédié à 82,98 m, a "préféré (se) préserver" et ne "pas prendre de risque".

"Après le concours de qualifications, j'ai eu quelques petites gênes au niveau du coude, rien de très grave et aujourd'hui (mercredi), dès le premier essai, ce n'était pas la même douleur qu'hier", a-t-il expliqué en décrivant un "nerf pincé" qui a irradié "dans le petit doigt".

"Avec mon coach et les médecins, on s'est dit qu'il valait mieux ne pas prendre de risque. L'objectif cette année, c'est Paris", a ajouté le Polynésien de 24 ans.

C'est le Tchèque Jakub Vadlejch qui s'est imposé, avec une marque à 88,65 m.

M.Odermatt--BTB