Berliner Tageblatt - Euro-2024: l'éternel Modric n'a pas suffi

Euronext
AEX -0.34% 941.68
BEL20 -0.61% 4015.43
PX1 -1.08% 7641.06
ISEQ -0.07% 9761.76
OSEBX -0.57% 1426.18 kr
PSI20 -1.15% 6732.66
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK 0.36% 2408.05
N150 -0.61% 3374.56
Euro-2024: l'éternel Modric n'a pas suffi
Euro-2024: l'éternel Modric n'a pas suffi / Photo: © AFP

Euro-2024: l'éternel Modric n'a pas suffi

Le capitaine Luka Modric, 38 ans, a bien cru qualifier la Croatie, finalement tout proche de l'élimination de l'Euro-2024, en devenant le plus vieux buteur de l'histoire de la compétition contre l'Italie (1-1)... juste après avoir manqué un penalty.

Taille du texte:

Mais ce but et cette séquence incroyable, alors synonymes d'une qualification pour les 8e de finale, ont été douchés par l'égalisation italienne au bout de la huitième et dernière minute du temps additionnel.

Sa réaction en avait dit long. A terre, en larmes sous ses coéquipiers qui le célébraient, Luka Modric a semblé submergé par ses émotions. Lui qui pensait avoir raté quelques secondes plus tôt l'immanquable d'un penalty ô combien crucial, venait de se rattraper comme un géant, un immortel refusant de mourir, devenant de surcroit le buteur le plus âgé de l'histoire des championnats d'Europe, à 38 ans et 289 jours, devançant l'Autrichien Ivica Vastic en 2008, à l'âge de 38 ans et 257 jours.

Eternel, donc, avec ce but, où il s'est arraché pour tromper Gianluigi Donnarumma, le Ballon d'or 2018 vole pour l'instant la vedette aux Portugais Cristiano Ronaldo, 39 ans, et Pepe, 41 ans, qui n'ont pas encore marqué en Allemagne.

Celui qui vit potentiellement sa dernière compétition majeure avec sa sélection pensait aussi envoyer son pays en huitièmes de finale. Mais désormais cela semble très compliqué pour les Croates avec deux points de terminer parmi les meilleurs troisièmes.

Jusqu'ici, Modric, élu meilleur joueur du match lundi, était passé à côté de ses deux premières rencontres. Contre l'Espagne (3-0), le milieu du Real Madrid qui a prolongé encore une saison, a fait son âge. Très discret, l'incontournable meneur de jeu n'a pas rayonné comme à son habitude dans l'entre-jeu, trop lent et pas assez percutant.

Contre l'Albanie (2-2), cela n'a pas été plus glorieux, tant il est apparu tout aussi emprunté.

- "Les années ne comptent pas" -

Face à l'Italie, il a été également peu en vue en première période, jusqu'au penalty sifflé en faveur de l'équipe à damiers rouges et blancs (54e).

Mais c'est Gianluigi Donnarumma, impérial jusque-là, qui s'est illustré face au capitaine croate, dont la frappe du pied droit a été bien peu appuyée.

Ce fut donc un concentré d'émotions quand moins d'une minute plus tard, il s'est arraché pour se venger et ouvrir le score (55e). Parfaitement placé dans la surface, il a mis en fusion le stade de Leipzig, en grande majorité rempli de supporters croates. Dans son pays, le joueur qui trimballe une image de grand timide hors des terrains jouit d'une popularité immense, depuis ses débuts en équipe nationale.

A près de 39 ans, Modric a disputé sa première grande compétition avec la sélection croate lors de la Coupe du Monde 2006 en Allemagne, avant de tutoyer les sommets (finaliste du Mondial-2018, 3e du Mondial-2022, finaliste de la Ligue des nations 2023)

"C'était il y a presque 20 ans. Je me suis amélioré dans tous les secteurs du jeu et je suis plus expérimenté. La plus grande différence, ce sont les années qui sont passées", a dit le capitaine en début de tournoi, qui en est à 26 buts en 178 sélections.

"Ce que je peux dire, c'est que les années ne comptent pas. On n'est jamais trop jeune ou trop vieux. Ce qui compte, c'est ce qu'on montre sur le terrain", avait également glissé Modric, interrogé sur le jeune espagnol Lamine Yamal, âgé de 17 ans.

A sa sortie, à dix minutes de la fin du match, la légende croate a évidemment été ovationnée, remplacée par Lovro Majer. Reste à sa voir si ce sera sa dernière apparition dans une grande compétition avec les Vatreni, qui vont attendre fébrilement de savoir s'ils font partie des quatre meilleurs troisièmes pour espérer poursuivre leur route.

O.Lorenz--BTB