Berliner Tageblatt - Euro-2024/France: une attaque et une star à retrouver, une première place à assurer

Euronext
AEX -0.09% 936.65
BEL20 -0.25% 3997
PX1 -0.67% 7581.5
ISEQ 0.45% 9784.4
OSEBX -0.34% 1422.53 kr
PSI20 0.24% 6722.11
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK -0.97% 2384.81
N150 -0.49% 3358.93
Euro-2024/France: une attaque et une star à retrouver, une première place à assurer
Euro-2024/France: une attaque et une star à retrouver, une première place à assurer / Photo: © AFP

Euro-2024/France: une attaque et une star à retrouver, une première place à assurer

Incapable de trouver le chemin des filets en deux sorties à l'Euro-2024, l'équipe de France doit enfin enclencher la marche avant en attaque face à la Pologne pour s'emparer de la première place du groupe D, mardi à Dortmund où le retour du capitaine Kylian Mbappé est espéré.

Taille du texte:

Avec quatre points au compteur, les Bleus sont quasiment qualifiés pour les 8e de finale. Il s'agit désormais de soigner la manière et de remonter le moral d'un secteur offensif particulièrement en difficulté depuis le début de la compétition.

Si Didier Deschamps a pu miser vendredi contre les Pays-Bas (0-0) sur une assise défensive qui peut lui permettre, comme d'habitude, d'aller loin, l'inefficacité chronique de ses joueurs devant le but constitue tout de même une réelle préoccupation pour la suite du tournoi.

Outre la tête de la poule, cruciale pour ne pas se frotter aux autres favoris aux prochains tours, l'enjeu de la rencontre face aux Polonais, déjà éliminés, sera donc de rééquilibrer une balance qui penche un peu trop du côté de la ligne arrière.

"Pour gagner il faut marquer". Le sélectionneur a rappelé l'évidence vendredi et les vice-champions du monde ne pourront pas toujours s'appuyer sur un défenseur adverse, comme le malheureux Maximilian Wöber lors de France - Autriche (1-0), le 17 juin, pour l'emporter.

Le réveil des Bleus passera sans doute par les retrouvailles avec leur principal atout, Kylian Mbappé. Sans sa superstar, victime d'une fracture du nez à la fin du match contre les Autrichiens, la France semble totalement démunie et se transforme en une formation sans aucun génie, avec pour seule arme maîtresse sa solidité défensive. Un peu court pour une équipe présentée avant l'Euro comme la principale prétendante au titre.

- Eviter les cadors -

Ce n'est pas réellement une surprise mais personne n'a réussi à assurer la relève en l'absence du N.10 et Didier Deschamps manque cruellement d'options crédibles en attaque. Dans ces conditions, le rétablissement express du futur joueur du Real Madrid est une bénédiction.

Désormais doté d'un masque, Mbappé a effectué samedi une première opposition face à une équipe de jeunes de Paderborn, ville de Rhénanie du Nord-Westphalie où s'entraînent les Bleus, non loin de leur camp de base. Il a ensuite participé normalement à une séance très légère dimanche. Les signaux sont au vert et tout semble réuni pour le revoir sur la pelouse mardi à Dortmund.

"Tout le monde sait qu'il a énormément envie de jouer le prochain match. Je pense qu'il commence à prendre l'habitude du masque. Évidemment, il aurait préféré jouer sans masque, mais il n'a pas le choix. Mais ça ne va rien changer pour lui. On sait qu'il sera prêt à partir du moment où il sera sur le terrain", a lancé le milieu Aurélien Tchouaméni dimanche.

"On connaît tous Kylian, quand il est sur le terrain, il est à 100%", a pour sa part assuré le défenseur Jonathan Clauss.

Mbappé est d'autant plus attendu que les Bleus ont intérêt à basculer au sommet du groupe D pour s'éviter une partie de tableau monstrueuse à partir des 8e de finale. S'ils finissaient deuxièmes, ils se retrouveraient en compagnie de cadors comme le Portugal, l'Espagne et l'Allemagne, le pays-hôte. Une éventualité qui compliquerait singulièrement leur tâche.

Même s'il s'agira de la troisième rencontre en huit jours, il semble ainsi peu probable que Didier Deschamps chamboule énormément son onze de départ, en dehors de la réintégration de Mbappé.

Le sélectionneur va bâtir "une équipe pour chercher la qualification à la meilleure place possible", a-t-il déclaré dimanche sur Téléfoot. "En sachant que derrière, on aura un peu plus de temps de récupération", a ajouté le technicien.

K.Thomson--BTB