Berliner Tageblatt - WRC: Kalle Rovanperä (Toyota) intraitable en Estonie

Euronext
AEX -0.03% 914.97
BEL20 0.46% 3988.03
PX1 0.25% 8114.97
ISEQ -0.16% 10055.7
OSEBX 0.61% 1432.2 kr
PSI20 0.59% 6941.38
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK 0.51% 2045.74
N150 0.69% 3533.49
WRC: Kalle Rovanperä (Toyota) intraitable en Estonie
WRC: Kalle Rovanperä (Toyota) intraitable en Estonie / Photo: © AFP/Archives

WRC: Kalle Rovanperä (Toyota) intraitable en Estonie

Sa cinquième victoire de la saison lui tendait les bras: le Finlandais Kalle Rovanperä (Toyota) a remporté dimanche entre les averses le rallye d'Estonie, 7e manche du Championnat du monde des rallyes WRC, au terme d'une épreuve qu'il aura parfaitement maîtrisée.

Taille du texte:

En tête depuis vendredi soir et la neuvième des 24 spéciales, Rovanperä, qui creuse encore l'écart au championnat grâce à cette nouvelle victoire, devance à l'arrivée son coéquipier, le Britannique Elfyn Evans, relégué à une minute, et l'Estonien Ott Tänak (Hyundai).

Preuve de sa domination depuis le début de la saison - seuls les rallyes de Monte-Carlo, remporté par le Français Sébastien Loeb, en semi-retraite, et le rallye de Sardaigne gagné par Tänak, lui ont échappé -, il a signé le meilleur temps sur plus de la moitié des 24 spéciales du rallye, principalement disputées sur des chemins forestiers.

Rovanperä récupère également cinq points de bonus après avoir signé le meilleur chrono dans la dernière spéciale, la "Power Stage", disputée dans des conditions dantesques.

"C'était un week-end difficile mais nous avons vraiment bien piloté. Merci à l'équipe et à tous ceux qui rendent la voiture vraiment rapide", a-t-il déclaré à l'arrivée.

C'est d'ailleurs en Estonie que le jeune prodige nordique avait marqué l'histoire de son sport en 2021, en devenant à 20 ans, 9 mois et 17 jours, le plus jeune vainqueur de l'histoire.

S'il était sacré à la fin de la saison, il serait, et de loin, le plus jeune champion du monde WRC de l'histoire.

- Fourmaux 7e -

En tête durant la majeure partie de la journée de vendredi, Evans, parfois trop prudent sous le ciel capricieux estonien, a progressivement vu revenir son coéquipier dans l'après-midi.

Jusqu'à cette dernière spéciale de la journée où, mal engagé sur un tracé détrempé et sous une pluie battante, le Gallois a laissé s'échapper la tête de la course au profit de son rival.

Dès lors, le Finlandais a douché toute velléité de résistance, creusant l'écart sans prendre de risque inutile.

Attendu comme l'un des favoris, Ott Tänak termine sur le podium mais loin derrière les Toyota.

Vendredi, le local de l'étape avait rétrogradé de la deuxième à la troisième place provisoire après avoir écopé d'une pénalité pour ne pas avoir respecté un point du règlement. Il n'est plus jamais parvenu à répondre aux hommes de tête.

Avec 175 points en sept manches, Rovanperä compte désormais 83 points d'avance sur le Belge Thierry Neuville, 4e dimanche, et 96 sur Evans, nouveau troisième au détriment de Tänak.

Neuville, cinq fois vice-champion du monde des rallyes, a vécu un week-end difficile, reconnaissant manquer de confiance au volant de sa Hyundai.

Pour beaucoup de pilotes, l'essentiel a été dimanche de conserver son rang, avant la Power Stage courue sur des chemins totalement détrempés et boueux.

Le Français Adrien Fourmaux, peut-être trop prudent sur "la spéciale la plus difficile" de sa carrière, en a notamment fait les frais, perdant sa 6e position au profit du Finlandais Esapekka Lappi (Toyota). Il termine 7e mais signe tout de même sa meilleure performance de la saison.

Son coéquipier chez Ford, Pierre-Louis Loubet, a dû abandonner dimanche après avoir cassé une suspension sur la première spéciale de la journée.

Le championnat se poursuit avec une nouvelle manche sur le même type de terrain mais de l'autre côté de la Baltique, en Finlande, du 4 au 7 août.

G.Schulte--BTB