Berliner Tageblatt - Biathlon: Jeanmonnot fait coup double à Östersund

Euronext
AEX -0.65% 847.45
BEL20 0.04% 3698.08
PX1 0.04% 7951.73
ISEQ 0.37% 9530.01
OSEBX 0.3% 1263.82 kr
PSI20 -0.42% 6194.21
ENTEC -0.41% 1416.23
BIOTK -0.01% 2294.64
N150 -0.28% 3263.77
Biathlon: Jeanmonnot fait coup double à Östersund
Biathlon: Jeanmonnot fait coup double à Östersund / Photo: © TT News Agency/AFP

Biathlon: Jeanmonnot fait coup double à Östersund

Après le sprint vendredi, la poursuite dimanche: deux jours après sa toute première victoire individuelle en Coupe du monde de biathlon, Lou Jeanmonnot, sans faille au tir, a signé un deuxième succès consécutif en poursuite à Östersund (Suède).

Taille du texte:

Si bien qu'à l'issue de la première étape de Coupe du monde, la Jurasienne de 25 ans, qui ne vit que sa deuxième saison complète dans la cour des grandes, est deuxième au classement général, à trois points de l'Allemande Franziska Preuss (197 contre 200). Celle qu'elle a battue au sprint dimanche après-midi.

"On ne peut pas faire beaucoup mieux", sourit-elle pour décrire son début de saison canon auprès de l'AFP.

"Ça donne envie de plus, reprend celle qui a fait ses premiers pas sur le circuit principal il y a moins de trois ans, en mars 2021, et a été sacrée en IBU Cup, l'échelon inférieur, début 2022. Ca veut bien dire que je suis capable de gagner. A partir de là, l'hiver s'annonce intéressant."

- 30 sur 30 -

Partie avec neuf secondes d'avance sur sa plus proche poursuivante (Knotten), Jeanmonnot s'est maintenue dans le groupe de tête tout au long des 12,5 km de la poursuite. Mais ce n'est qu'après le dernier passage sur le pas de tir, où elle a signé un nouveau sans-faute, 20 sur 20 après son 10 sur 10 dans le sprint vendredi, que sa course s'est transformée en duel avec Preuss (partie 4e à 18 sec, 1 faute).

D'abord distancée dans le dernier tour, elle a trouvé les ressources pour reprendre la biathlète allemande, et la coiffer au sprint, pour trois dixièmes. Une autre Allemande, Vanessa Voigt (1 faute), complète le podium, à 18 sec 5/10e.

"Je suis assez forte en sprint, je sais que c'est un point fort. Après, il fallait arriver à être dans les skis de Franziska (Preuss) à ce moment-là...", raconte Jeanmonnot.

"Autant je n'avais pas des très, très bonnes jambes, autant j'y ai mis tout ce que j'avais", résume-t-elle.

Avant son doublé suédois, la native de Pontarlier affichait comme meilleur résultat individuel deux deuxièmes places obtenues l'hiver dernier, en individuel 15 km à Ruhpolding (Allemagne) en janvier, et en mass start en mars, déjà à Östersund.

Aux portes du top 10 du classement général dès sa première saison (11e), elle ose viser un top 6 cet hiver, confortée par sa préparation estivale prometteuse de l'avis de l'encadrement français. Son entame de saison est porteuse d'espoir.

- Top 10 pour Simon et QFM -

"Ca va être excitant de faire des courses avec le dossard rouge" de leader de la spécialité, la semaine prochaine à Hochfilzen, en Autriche, où sprint et poursuite sont programmés en individuel, envisage Jeanmonnot.

Les deux chefs de file du biathlon français, Julia Simon et Quentin Fillon Maillet, ont eux chacun obtenu leur premier top 10 de l'hiver au bout de la poursuite.

La tenante du gros globe de cristal a grimpé de la 16e à la 7e place, avec un 18/20 au tir (+1:16.4).

Le double champion olympique 2022 s'est lui repositionné du 16e au 9e neuvième rang, avec une seule cible manquée (+49.5).

C'est mieux que Johannes Boe, loin d'être aussi ébouriffant que la saison dernière pour l'étape suédoise de rentrée: le quadruple vainqueur du gros globe de cristal n'est remonté que de la 18e place du sprint (3 fautes) à la 15e de la poursuite (+1:23.6), pénalisé par ses trois fautes au tir debout.

Parti en quatrième position, avec 27 secondes de retard, et malgré un 17/20 au tir, le Suédois Sebastian Samuelsson a fait parler sa vitesse à skis pour s'imposer avec cinq secondes d'avance sur l'Allemand Philipp Nawrath (18/20), victorieux du sprint la veille.

L.Dubois--BTB